ici c'est
Accueil > politique > Appel au dialogue politique : L’Ujtl doute de la «sincérité» de Macky Sall

Appel au dialogue politique : L’Ujtl doute de la «sincérité» de Macky Sall

click click here FLASHACTU.INFO-Les jeunes du Pds ne s’opposent pas au dialogue politique, mais doutent de la «sincérité» de l’appel de Macky Sall. Toussaint Manga et Cie parlent plutôt de «farce».

if essay

http://www.ldjcleaning.com/importance-of-leadership-and-community-service-essay/ «On ne peut pas appeler au dialogue le jour et faire des combines la nuit contre l’opposition.» C’est la remarque de l’Union des jeunesses travaillistes et libérales (Ujtl) sur l’appel à des concertations lancé par le chef de l’Etat. Toussaint Manga parle de «farce» envers le Peuple sénégalais. Face à la presse hier, le secrétaire général de cette structure des jeunes du Pds a tenu à démontrer que «Macky Sall n’est pas un homme de dialogue» et que les actes posés par le régime sont en «déphasage avec ce qui est dit». En effet, l’Ujtl remarque que depuis 2012, le Président Sall a «géré solitairement le pays». Les jeunes Libéraux énumèrent d’autres raisons qui les autorisent à douter de la «sincérité» de l’appel de Macky Sall. «Un dialogue politique ne peut se faire alors que le Pds s’est vu confisquer son groupe parlementaire, que le député Aïda Mbodj a été destituée de son poste de présidente du Conseil départemental de Bambey illégalement, que Mous­tapha Niasse veut imposer une personne qui a créé son parti, après avoir quitté le Pds», listent-ils. http://ecolancable.com/?p=civil-service-mains-essay-paper-2014 L’Ujtl n’a pas oublié que Macky Sall ait usé de «procédures d’urgence et de forcing» pour instaurer l’Acte 3 de la décentralisation, créer le Haut conseil des collectivités territoriales et, avant, réactiver la Crei. Et dernièrement, rappellent les jeunes du Pds, «il a préféré diviser les Sénégalais lors du référendum en leur imposant un contenu qui ne répondait pas à leurs préoccupations». Aujourd’hui, ils réclament un dialogue «honnête» et «sans hypocrisie». page Toutefois, M. Manga et Cie ne s’opposent pas au dialogue politique car, estiment-ils, «il n’est jamais trop tard pour bien faire». Ils précisent qu’il ne doit pas être «un dialogue politico-politicien», mais qui doit assurer «la prise en charge des problèmes des Sénégalais». A la question de savoir si la libération de Karim Wade doit être une des conditions de ces concertations, Toussaint Manga se contentera de dire seulement qu’il doit être aussi question de «justice et de démocratie». Il a en tout cas réitéré le choix porté sur Wade-Fils pour être le candidat du Pds à la prochaine Présidentielle. «Karim Wade jouit toujours de ses droits civiques, même s’il est en prison et on n’a pas besoin d’un plan B.» source Par ailleurs sur le parti créé par les Réformateurs dont Modou Diagne Fada, il dit : «Le Pds, avec ou sans lui, va reconquérir d’ici deux ans le Palais présidentiel. Son départ ne nous fait rien, et il vaut mieux voir l’adhésion de 100 militants que le départ d’un membre qui a un nom dans l’arène politique grâce à la générosité de Me Wade.»

http://phamvankhoa.com/homework-help-with-inequalities/

money essays  

follow site

Laisser un commentaire

Top