ici c'est
Accueil > international > Cinq casques bleus tués dans une attaque « terroriste » dans le centre du Mali

Cinq casques bleus tués dans une attaque « terroriste » dans le centre du Mali

FLASHACTU.INFO-Des casques bleus ont été victimes d’une attaque dimanche dans le centre du Mali, une première dans cette région. Cinq d’entre eux ont été tués et un a été grièvement blessé dans une embuscade « terroriste » a rapporté la Minusma.

Cinq soldats de la Mission de L’ONU au Mali Munisma ont été tués et un a été grièvement blessé dimanche 29 mai dans une embuscade « terroriste » dans le centre du Mali dans la région de Mopti, une première dans cette zone. Le pays connaît depuis une dizaine de jours une recrudescence des attaques meurtrières contre l’armée et les Casques bleus. Pourtant d’après la mission des Nations unies, c’est une attaque « terroriste » qui l’a visée dimanche aux environs de 11H00 (locale et GMT), ciblant « un convoi de la force de la Minusma, pris dans une embuscade à 30 km ouest de (la ville) de Sévaré ».

« Selon les informations préliminaires, cinq Casques bleus ont été tués. Un autre a été grièvement blessé et son évacuation médicale est en cours », a ajouté la mission dans un communiqué.

Victimes togolaises

L’ONU n’a pas précisé la nationalité des victimes mais une source policière malienne avait auparavant déclaré que quatre Casques bleus togolais au moins y avaient trouvé la mort. « Les Casques bleus togolais étaient en mission de paix dans le secteur où les agriculteurs et les éleveurs se sont récemment affrontés. Ils sont tombés à une cinquantaine de kilomètres de Mopti sur une mine et une attaque terroriste », a déclaré la source contactée par l’AFP à Mopti depuis Bamako.

C’est la première fois que des Casques bleus de la Minusma sont tués dans le centre du Mali, une zone où est basé le Front de libération du Macina (FLM), un groupe apparu début 2015 et dirigé par le prédicateur radical malien Amadou Koufa, un Peul. Le FLM est allié à Ansar Dine, lui-même allié à Al-Qaïda. Le FLM et Ansar Dine revendiquent régulièrement des attaques dans le Nord et le centre du Mali.

Recrudescence des attaques

Cette attaque survient quelques jours seulement après la mort vendredi de cinq soldats maliens, tués dans l’explosion d’une mine au passage de leurs véhicules entre les localités d’Ansongo et d’Indelimane, dans le nord du Mali, selon l’armée.

Et cinq Casques bleus tchadiens avaient déjà été tués le 18 mai, dans une autre embuscade au nord d’Aguelhoc, dans le nord-est du Mali. L’attaque avait été revendiquée par un cadre du groupe jihadiste malien Ansar Dine.

Déployée depuis juillet 2013, la Minusma est celle qui connait le plus fort taux de mortalité de toutes les actuelles missions de maintien de la paix de l’ONU, en nombre par rapport à l’effectif de plus de 10 300 militaires et policiers.

Avec AFP et Reuters

Laisser un commentaire

Top