ici c'est
Accueil > international > EURO 2016 EN DANGER:Un Français soupçonné de préparer des attentats arrêté en Ukraine

EURO 2016 EN DANGER:Un Français soupçonné de préparer des attentats arrêté en Ukraine

FLASHACTU.INFO-Un ressortissant français de 25 ans transportant 125 kilos de TNT et des armes de guerre a été arrêté à la frontière de l’Ukraine et de la Pologne fin mai 2016. Les services de sécurité ukrainiens ont annoncé lundi 6 juin avoir ainsi empêché 15 attentats terroristes qui devaient être commis à la veille et pendant l’Euro 2016 en France.

En l’état actuel des choses, l’information la plus fiable a été donnée par l’ambassade de France à Kiev qui confirme qu’un ressortissant français est détenu en Ukraine et que la protection consulaire va lui être accordée.

Depuis ce matin, l’affaire s’emballe à Kiev. Le patron des services de securité ukreniens  a publié dans un communiqué dans lequel il dit révéler un complot d’un groupe terroriste d’extrême droite planifiant quinze attentats en France durant l’Euro 2016.

Ce que dit la SBU

Selon le patron des services de sécurité ukrainiens Vassili Gritsak, Grégoire M. avait pris contact avec des groupes armés illégaux en Ukraine. Selon la même source, le Français avait l’intention d’utiliser l’arsenal transporté pour s’en prendre à des lieux de culte musulmans et juifs ainsi qu’à des batiments publics en france. Le suspect fait part de son opposition à « la politique de son gouvernement concernant l’arrivée massive d’étrangers en France, la diffusion de l’islam et la mondialisation » selon les services de renseignement.

« Piégé par les services secrets, le citoyen français a reçu cinq fusils d’assaut Kalachnikov, plus de 5 000 munitions, deux lance-roquettes antichar, 125 kg de TNT et 100 détonateurs », a déclaré M. Grytsak.

Ce que disent les autorités françaises

Du côté français, il n’y a pour l’instant aucun élément qui permette d’étayer une quelconque piste terroriste. Le salarié d’une coopérative agricole du Bas-Rhin était jusqu’alors inconnu des services de police.

Une enquête a été ouverte en France et confiée à l’Office central de lutte contre la criminalité organisée (OCLCO) et au service régional de la police judiciaire (SRPJ) de Nancy (Lorraine).

A son domicile, les policiers ont saisi un tee-shirt arborant le sigle d’un groupe d’extrême droite. Une demande d’entraide judiciaire a été adressée aux autorités ukrainiennes, mais les informations en provenance de Kiev arrivent au fur et à mesure. Même le lieu de détention du jeune Français reste inconnu.

L’Euro en danger ?

En entretenant un mystère autour de cette affaire, les autorités ukrainiennes comptent peut-être apparaître comme celles qui sauvent la france d’une nouvelle tragedie à quatre jours du coup d’envoi de l’euro. Ces deux dernières années, dans le contexte de la guerre avec la Russie, le SBU a également diffusé énormément d’informations qui n’étaient pas fiables, juste pour discréditer la Russie au niveau international.

Michel Cadot, le prefet de police de paris, lors de la presentation , ce 05 juin au matin, du plan de securité à paris et au stade de france pour l’euro a évoqué cette arrestation. Il a souligné, qu’à l’heure actuelle, il n’y avait pas de menaces spécifiques sur tel ou tel site de l’Euro, mais que compte-tenu du développement du conflit en Syrie, de la position de la France et de la nationalité de certaines équipes de football, le risque est réel et permanent.

A la question d’un journaliste sur sa sérénité, à quelques jours de l’épreuve, il a botté en touche, soulignant que « la sérénité n’est pas la première qualité à rechercher chez un préfet de police ».

Laisser un commentaire

Top