ici c'est
Accueil > Actualité > PARTICIPATION AUX TRAVAUX DE REVUE DU CODE ELECTORAL :Une opposition, deux listes de plénipotentiaires

PARTICIPATION AUX TRAVAUX DE REVUE DU CODE ELECTORAL :Une opposition, deux listes de plénipotentiaires

FLASHACTU.INFO-Invitée à prendre part aux travaux de la commission de revue du code électoral, l’opposition a présenté deux listes différentes de plénipotentiaires avec une pilotée par le Pds, le Rewmi, l’Ucs, et Bokk gis gis et une autre par Fada, Ndéné, Aliou Sow, entre autre. Une situation qui met l’administration dans l’obligation de trancher avant l’ouverture des discussions pour éviter tout blocage.

 

Va-t-on vers un blocage des travaux de la commission de revue du code électoral qui doivent initialement s’ouvrir aujourd’hui ? En tout cas, les prémices d’un tel scénario sont bien là. Alors que chacun des pôles devant prendre part à ces travaux a droit à une liste de 10 plénipotentiaires, l’opposition, elle, en a présenté deux.

Fada, Ndéné et Aliou Sow sonnent la dissidence

Exclus de l’opposition, Modou Diagne Fada, Souleymane Ndéné Ndiaye, Aliou Sow et d’autres leaders qui se réclament dudit pôle ont tout simplement présenté une liste parallèle à celle pilotée par le Parti démocratique sénégalais (Pds). Celle-ci est composée du Rewmi d’Idrissa Seck, de la Convergence libérale et démocratique/Bokk gis gis (Cld/Bgg) de Pape Diop, de l’Union centriste du Sénégal (Ucs) d’Abdoulaye Baldé, de And jëf/Parti africain pour la démocratie et le socialisme (Aj/Pads) de Mamadou Diop Decroix, du Front pour la socialisme et la démocratie/Benno jubel de Cheikh Bamba Dièye, du Front national (Fn) de Ali Guéye et du Mouvement Tekki de Mamadou Lamine Diallo.

Outre Les démocrates républicains (Ldr) de Modou Diagne Fada, l’Union nationale pour le peuple/Bokk jemu (Unp) de l’ex-Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, du Mouvement des patriotes pour le développement (Mpd/Liggey) de Aliou Sow, la liste parallèle comporte les partis Ngalu Sénégal/Mouvement pour la vie du Dr Boubacar Dankoko, Visions alternatives pour le Sénégal (Visa) de Déthié Diouf, Synergie pour le progrès et la démocratie de Matabara Diop, l’Alliance démocratique pour la République (Ader) de Cissé Kane Ndao, l’Alliance patriotique diambar pour la République (Apdr) de Abdoulaye Fall ‘’Mawo’’, entre autres partis politiques. ‘’On est une quinzaine de partis.

On a déposé notre propre liste’’, soutient un responsable dudit pole de l’opposition joint hier par EnQuête. ‘’Ces gens qui pensent que l’opposition c’est celle archaïque autour de Mamadou Diop Decroix se rendront compte qu’elle existe sous plusieurs formes. Il n’est même pas sûr que d’autres partis se réclamant de l’opposition n’aillent pas déposer une troisième liste. Ce n’est pas exclu’’, renchérit-il.

Selon notre interlocuteur, qui a requis l’anonymat, le Pds et ses alliés les ont délibérément écartés de la liste de l’opposition. ‘’Ce qui s’est passé c’est qu’après la rencontre avec le ministre de l’Intérieur, l’opposition devait se retrouver pour choisir ses 10 plénipotentiaires. On avait retenu de nous rencontrer au siège de Bokk gis gis. Le jour j notre plénipotentiaire est parti mais on lui a dit que la réunion qui était convoquée était celle de la coalition Gor ca wax ja et non pas de toute l’opposition. Il a pris acte, il est sorti. Mais, un autre pôle de l’opposition s’est constitué et a présenté sa propre liste’’, confie un responsable de Ldr contacté par EnQuête.

L’administration soumise à un arbitrage

Pour les responsables du Pds, il ne faut faire d’amalgame. ‘’Il ne s’agit pas de la coalition Gor ca wax ja qui a confectionné sa liste mais bien du pôle de l’opposition’’, clarifie Maguette Sy. Qui ajoute : ‘’nous avons confectionné notre liste sur la base des partis politiques qui ont toujours milité dans l’opposition depuis 2012 et que nous voyons tous les jours. Il parait qu’il y a des partis qui se réclament de l’opposition depuis que le ministre de l’Intérieur a convoqué les partis. Ces formations politiques qui se réclament  de l’opposition n’ont jamais travaillé dans notre cadre.

Mais du côté  du parti de Modou Diagne Fada, l’on réfute de telles allégations. ‘’Notre parti n’a même pas encore de récépissé, il n’est pas sur la liste des partis répertoriés par le ministère. C’est quand même nous qui avons tout organisé pour que l’opposition ait une seule liste. Mais le Pds et ses alliés se sont organisés autrement.  Le parti qui est de connivence avec le régime et qui ne s’en cache pas s’appelle le Parti démocratique sénégalais (Pds)’, rétorque un responsable de Ldr/Yessal. Selon ce dernier, ‘’l’Administration est aujourd’hui obligée d’arbitrer dès lors qu’il y a deux listes de l’opposition déposées au ministère de l’Intérieur’’.

Face à cette situation, il est évident que c’est en ordre dispersé que l’opposition va participer aux travaux de la commission de revue du code électoral. Reste à savoir si l’administration qui a déjà fixé les règles du jeu et alloué un quota de plénipotentiaires aux différents pôles va-t-elle accepter les deux listes ? Rien ne l’indique pour le moment. Quoi qu’il en soit le ministre de l’intérieur  est obligé d’arbitrer entre le Pds et ses alliés  et le camp de Fada, Aliou Sow, Jules Ndéné…

enquete

Laisser un commentaire

Top