ici c'est
Accueil > economie > Saisir les opportunités du Ppp dans le cadre du Pse : La Fondation F. Naumann veut appuyer les Pme

Saisir les opportunités du Ppp dans le cadre du Pse : La Fondation F. Naumann veut appuyer les Pme

FLASHACTU.INFO-Les Pme étaient censées être le moteur du Pse, mais elles sont confrontées à des problèmes d’accès au financement et de services non financiers. Pour jouer pleinement leur rôle et saisir les opportunités qu’offre le Partenariat public-privé (Ppp) dans le cadre du Pse, elles ont besoin d’être renforcées. La Fondation Friedrich Naumann, en partenariat avec le Meds, s’est engagée à les accompagner techniquement.

«L’apport du Partenariat public-privé (Ppp) dans la promotion des Petites et moyennes entreprises (Pme) pour la réalisation du Pse» : C’est autour de ce thème que le Mouvement des entreprises du Sénégal (Meds), en partenariat avec la Fondation Friedrich Naumann, a convié ses membres pour discuter du rôle et de la place des Pme dans le Ppp. Un échange fructueux qui a permis aux différents participants d’identifier les opportunités du Ppp pour les Pme, mais aussi de montrer les obstacles qui freinent le privé national dans la réalisation de cet objectif.
Pour le ministre du Com­merce, du secteur informel, de la consommation, de la promotion des produits locaux et des Pme, Alioune Sarr, les Pme doivent jouer pleinement leur rôle pour un développement de notre économie, car elles représentent, à elles seules, plus de 90% du tissu industriel.
Seulement, ces Pme sont confrontées à deux types de problèmes. Il s’agit, pour M. Sarr, de l’absence de services non financiers, notamment le manque de formation, l’absence d’assurance et de business plan. A ces difficultés, il faut ajouter le manque de financement ; un problème global, selon le ministre, qui touche presque toute l’Afrique de l’Ouest où les banques ne financent que 20 à 21% du produit intérieur brut, alors que dans les pays émergents, c’est dans l’ordre de 80% et 100% aux Etats-Unis. «Nous devons donc améliorer ce taux de financement», insiste le ministre Alioune Sarr.
Fort heureusement, se réjouit Alioune Sarr, il y a le Pse, le cadre référentiel économique qui est une opportunité pour pouvoir résoudre les difficultés qui assaillent les Pme. «Quand une Pme sénégalaise s’accompagne avec une multinationale dans le cadre d’un Ppp, elle a la possibilité à travers un marché d’autoroute ou de chemin de fer d’acquérir de la connaissance», souligne-t-il. Aussi, note-t-il, «ce marché peut lui permettre de résoudre la question du financement».
Mais cela suppose au préalable que les Pme soient outillées techniquement pour souscrire à un appel d’offres et se mettre à niveau pour pouvoir partir à chance égale avec les entreprises étrangères. «Ce qui n’est pas souvent le cas», indique Mba­gnick Diop. Ce, malgré le soutien du gouvernement à travers les dispositifs d’accompagnement mis en place tels que le Fongip, le Fonsis ou la Bnde.
La Fondation Friedrich Nau­mann n’est pas en reste. Elle s’est engagée de son côté à soutenir techniquement les entreprises sénégalaises. «Avec nos experts, nous allons accompagner l’entreprise sénégalaise dans les connaissances techniques, comment prendre partie à un appel d’offres ou améliorer l’offre de l’entreprise pour permettre aux Pme de créer des emplois, de la valeur et de la croissance au Sénégal», déclare Inge Herbert, directrice régionale de la Fondation Friedrich Naumann.
Le ministre du Commerce a profité de la rencontre pour solliciter l’expertise allemande pour, dit-il, créer des joint-ventures entre les Pme allemandes et celles sénégalaises. Alioune Sarr a également appelé les Pme sénégalaises à créer un écosystème autour des chemins de fer pour anticiper et mettre en place des services pour accompagner le grand projet de chemin de fer avec le train express qui va quitter Dakar pour aller à l’Aibd.

Laisser un commentaire

Top