ici c'est
Accueil > societe > Les syndicats de la santé en gréve le 29 septembre

Les syndicats de la santé en gréve le 29 septembre

FLASHACTUINFO-Les syndicats de la  santé dans l’action unitaire (2Sau) ont annoncé  hier, vendredi 2 septembre, au cours d’un point de presse, qu’ils vont mettre en œuvre leur deuxième plan d’action par une grève de 48h à partir du 29 septembre prochain et une marche de tous les professionnels de la santé au mois de décembre prochain. Les 2SAU n’ont pas manqué de jeter un regard critique sur les autres problèmes de santé, dont la couverture maladie universelle.

«Corser la lutte». C’est la décision prise par les syndicats de la santé dans l’action unitaire (2Sau) pour amener le gouvernement à respecter ses engagements. Pour les camarades de Dr Boly Diop, la lutte ne sera pas facile. Ainsi pour leur deuxième plan d’action, ils ont décidé d’observer une grève de 48 heures  sur tout l’étendu du territoire national. Une  grève qui sera entamé à partir du 29 septembre prochain pour se terminer par une marche de tous les professionnels de la santé au mois de décembre 2016.

Face à la presse hier, vendredi 2 août à Dakar, le secrétaire général du syndicat autonome des médecins du Sénégal, une des composantes de la 2SAU a déclaré: «Nous donnons largement le temps à l’Etat du Sénégal avant de dérouler notre plan d’action. Certes, la date est encore éloignée, mais il fait partie de notre stratégie». Et de poursuivre: «Nous réitérons notre volonté et notre disponibilité pour le dialogue et la concertation. Par conséquent, nous sollicitons le Président de la République pour un arbitrage salutaire.»

Les syndicalistes de santé ont aussi dénoncé  l’annulation de la commission médicale pour le pèlerinage à Mecque qui a montré selon eux, son unité pour tous les pèlerins par le ministère des affaires étrangers. Le retard sur le traitement des dossiers des agents de santé sur leur avancement, ainsi que leur titularisation. Ainsi que le non respect des engagements de l’Etat.

CES MAUX QUI GANGRENENT LA SANTE 

Pour ces syndicalistes de la santé, le système continue de subir de multiples agressions. Pour preuve, ils ont donné l’exemple de l’acte III de la décentralisation qui a montré, selon eux, des ratés qui tardent encore à être corrigés.  On peut citer les retards récurrents des salaires des employés municipaux, l’absence de couverture médicale, le non paiement des pensions de retraite, l’excès de pouvoir de certains maires dans la gestion du personnel municipal, entre autres. Les camarades de docteur Boly ont aussi déploré les coupures d’électricité par la Senelec dans les structures de santé pour défaut de paiement de factures. «L’Etat et les collectivités locales se renvoient la responsabilité sans donner une réponse fiable pour garantir la continuité du service public sur cette question précise de l’électricité», a soutenu Dr Boly Diop.

Il faut rappeler qu’après l’expiration  des préavis déposés en février et mars par cette coalition qui regroupe le SAMES, le SYNTRAS, la CNTS-SANTE et le SUDTM, il y avait d’abord une observance de 48 h de grève avant de passer à une autre de 72 h. Suite à ces mouvements d’humeurs, Dr Diop a déclaré que le gouvernement a convoqué dans une première fois une plénière dont l’issue n’a pas répondu aux préoccupations des 2SAU.

Laisser un commentaire

Top