ici c'est
Accueil > Actualité > THERESE FAYE ET LA COJER CHARGENT L’OPPOSITION

THERESE FAYE ET LA COJER CHARGENT L’OPPOSITION

FLASHACTU.INFO-SUDQUOTIDIEN-La Cojer appelle les membres de l’opposition à la lucidité et à la cohérence, après l’élection des hauts conseillers des collectivités territoriales. A l’occasion d’une rencontre avec la presse hier, mardi 06 septembre,  Thérèse Faye et cie se sont investis à recadrer certains leaders politiques dans la foulée de ce scrutin tout en se félicitant de la victoire « éclatante » de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar dans l’ensemble du pays.

Pour les membres de la Cojer (Convergence des jeunesses républicaines), la victoire de la coalition « And Taxawu Dakar » de Khalifa Sall à Dakar n’est qu’un feu de paille par rapport à la razzia de la coalition présidentielle qui s’est octroyée 70 conseillers sur les 80 élus de ce scrutin de dimanche.

Pour autant, Thérèse Faye et cie tiennent à recadrer les membres de l’opposition en les invitant à la lucidité et à la cohérence. En effet, pour la Cojer, la coalition Bennoo Bokk Yaakaar a gagné 37 sur les 45 départements et 70 hauts conseillers élus sur les 80.  « En analysant les élections des hauts conseillers dans le département de Dakar, les membres de la coalition « And Taxawu Dakar » doivent présenter des excuses publiques au peuple Sénégalais parce qu’ils avaient agité le concept « d’achat de conscience », ils ont insulté les conseillers et ceux qui les ont élus », dira la coordonnatrice de la Cojer.

Avant d’ajouter : « au lieu de nager dans l’euphorie et la polémique, Khalifa Sall et compagnie doivent s’interroger sur l’effritement spectaculaire de leur score entre 2014 et 2016. A ce rythme, leur perte de vitesse sera marquée bientôt par un arrêt brusque». Allant plus loin dans son réquisitoire, Thérèse Faye affirmera : « certains leaders politiques en perte de vitesse se cachaient derrière un boycott. En vérité, l’élection des hauts conseillers a permis de confirmer que le parti Rewmi n’a  pas de leader car, l’appel au boycott de M. Idrissa Seck n’a pas été suivi par les conseillers issus de son parti. M. Seck a oublié certainement qu’il est devenu Président du conseil départemental grâce à l’acte III de la décentralisation ».

Pour finir, les membres de la Cojer ont tenu à féliciter tous les hauts conseillers élus avant de les appeler à défendre les intérêts des Sénégalais à travers le HCCT pour garantir l’émergence du pays.

Laisser un commentaire

Top