ici c'est
Accueil > societe > ABUS DE CONFIANCE :LE MARABOUT THIERNO SEYDOU NOUROU BA FAIT COFFRER SON TALIBE VEREUX

ABUS DE CONFIANCE :LE MARABOUT THIERNO SEYDOU NOUROU BA FAIT COFFRER SON TALIBE VEREUX

FLASHACTU. INFO-LAS-Habib Sow a été condamné à 2 ans dont 6 mois ferme par le Tribunal des flagrants délits pour les délits d’abus de confiance, de détention de chanvre indien et d’émission de faux signes monétaires. C’est son marabout qui a porté plainte contre lui pour abus de confiance, mais en faisant une descente chez lui, les enquêteurs sont tombés sur une machine de fabrication de faux billets ainsi que 500 grammes de chanvre indien.

Reconnu coupable des délits d’abus de confiance, de détention de chanvre indien et d’émission de faux signes monétaires, Habib Sow a été condamné à une peine de 2 ans dont 6 mois de prison ferme. En effet, c’est son marabout Thierno Seydou Nourou Ba qui a porté plainte contre lui. La partie civile qui voulait se rendre au Gabon, lui a remis la somme de 430.000 Fcfa afin qu’il lui achète un billet d’avion. Après avoir encaissé l’argent, le mis en cause a disparu sans laisser de traces. Il a utilisé l’argent à d’autres fins et ne répondait ni aux appels, ni aux messages de son guide religieux. Las de cette situation, le marabout a saisi la justice d’une plainte pour abus de confiance contre son disciple. Une descente a été aussitôt faite par les enquêteurs en charge de cette affaire, chez Habib Sow qui a été arrêté. Mais les enquêteurs ont également découvert qu’il s’activait dans la fabrication de faux billets de banque. Les enquêteurs ont saisi la machine de fabrication de faux billets, deux seringues déjà utilisées, deux ordinateurs portables ainsi que 500 grammes de chanvre indien. Pressé de questions, Habib Sow finit par avouer devant les enquêteurs qu’il fait partie d’un réseau de fabrication de faux billets et s’active en même temps dans la vente de drogue. Devant le magistrat instructeur, il a réitéré les mêmes propos.

Hier à la barre, Habib Sow a contesté les faits qui lui sont reprochés et déclaré que son marabout lui avait remis la somme de 400.000 Fcfa. Il a remis cet argent à un ami ivoirien afin qu’il lui trouve un billet d’avion pour le Gabon, mais ce dernier a fui avec l’argent. S’agissant de la machine de fabrication de faux billets et du chanvre indien, il a juré sur le saint Coran que les enquêteurs n’ont rien trouvé dans sa chambre. Le procureur a requis une condamnation de 2 ans ferme et estime que les faits sont constats. Pour lui, le prévenu veut juste échapper à la condamnation, raison pour laquelle il a nié les faits.

Selon la défense, il n’y a ni scellé encore moins d’échantillon pour attester de la culpabilité de son client, concernant les délits de détention de chanvre indien et de faux billets de banque. Pour le délit d’abus de confiance, il a plaidé l’application de la loi, puisque son client a reconnu qu’il a reçu de l’argent des mains de son marabout

Laisser un commentaire

Top