ici c'est
Accueil > politique > Le Rnd Charge Macky

Le Rnd Charge Macky

FLASHACTU.INFO-« Le contraste manifeste entre la conduite autoritaire et brutale du président de la République (Pr) envers ses compatriotes africains et sa complaisance docile à l’égard des intérêts étrangers » n’est pas du goût du Rassemblement national démocratique (Rnd). En effet, faisant allusion à la base militaire des États unis, ainsi que la signature des Ape, sans oublier l’alignement du Sénégal derrière la France à l’Onu, Dialo Diop, Sg du Rnd et compagnie ont dénoncé, dans un communiqué parvenu à Sud hier, mardi 27 septembre, « les conséquences désastreuses des mauvais choix des dirigeants ».

Se prononçant en effet sur la situation nationale et africaine, les héritiers de feu Cheikh Anta Diop (Cad) n’ont pas manqué d’égratigner le régime du président Macky Sall. Le Comité directeur du Rassemblement national démocratique (Rnd) a déploré, ce qu’il considère comme un « contraste manifeste entre la conduite autoritaire et brutale du Président de la République (Pr) envers ses compatriotes africains et sa complaisance docile à l’égard des intérêts étrangers ».

Dans la note parvenue à Sud Quotidien, Dialo Diop, Sg du Rnd et compagnie se sont offusqués de l’érection de la base militaire américaine, de la signature des Accords de partenariat économique (Ape), tout comme de l’alignement inconditionnel derrière la France à l’Onu ou le Maroc à l’Ua, etc.

Dans leur diatribe contre l’actuel régime, le Cd du Rnd estime que le « le référendum tronqué du 20 mars, précédé du reniement de la promesse de réduction quinquennale du mandat actuel et suivi du rétablissement d’un pseudo-Sénat avec l’installation du Haut Conseil des Collectivités Locales » constituent en fait autant de preuves « de la volonté du Pr de liquider les acquis de la Charte de Gouvernance démocratique des Assises nationales et d’enterrer définitivement l’avant-projet de Constitution de la Cnri ».

Pis, Dialo Diop et cie pensent que « ces multiples tentatives de perpétuation du statu quo institutionnel sont en contradiction flagrante non seulement avec ses engagements souscrits publiquement, mais aussi avec l’intérêt et les attentes de la majorité des populations ».

Par conséquent, les héritiers de Cheikh Anta Diop ont dénoncé « avec la dernière énergie les conséquences désastreuses des mauvais choix de dirigeants aveuglés par les délices et les poisons du pouvoir personnel, parmi lesquelles les innombrables foyers de guerre civile, interétatique ou étrangère, les rébellions séparatistes, ethno-raciales ou confessionnelles, et la saignée croissante transocéanique ou transsaharienne de la jeunesse africaine vers le mirage d’un eldorado euraméricain sont les témoignages les plus accablants ».

A noter par ailleurs que le Rnd a convoqué son 4ème congrès de parti dans le courant du mois de décembre 2016, à Dakar, afin de préciser son orientation politique et ses méthodes de lutte dans le présent contexte et de renouveler ses instances dirigeantes nationales (SE et CD), de même que celles des Mouvements des Femmes et des Jeunes (Jigeeni Ndeer et MJPCAD), conformément aux dispositions de ses statuts.

Le Rnd s’est enfin réjoui dans la foulée de la décision du chef de l’État, Macky Sall « d’intégrer l’enseignement de sa pensée dans la révision en cours des programmes de l’éducation nationale et attend une action similaire du département de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique ».

AVEC SUDQUOTIDIEN

Laisser un commentaire

Top