ici c'est
Accueil > politique > Ps la Jds exige le depart des ministres socialistes du gouvernement et annonce une pétition

Ps la Jds exige le depart des ministres socialistes du gouvernement et annonce une pétition

FLASHACTU.INFO-Le 1er octobre prochain sera lancé à Thiès une pétition pour le départ des ministres socialistes du gouvernement de Mahammad Boun Abdallah Dionne. Cette initiative émane de la Jeunesse pour la démocratie et le socialisme (Jds). Babacar Diop et Cie ont fait face à la presse hier à la maison du parti des Verts de Colobane.

La Jeunesse pour la démocratie et le socialisme (Jds) ne veut plus du compagnonnage entre le Parti socialiste et Macky Sall. En conférence de presse hier à la «Maison du parti», Babacar Diop et ses camarades estiment, en effet, que leur parti doit présenter sa propre liste aux Législatives de 2017 et non sous la bannière de Benno bokk yaakaar (Bby). La Jds exhorte déjà les ministres socialistes à quitter le gouvernement. Et une pétition va être lancée dans ce sens le 1er octobre prochain à Thiès. Pour réussir son pari, la Jds dit compter sur le soutien des militants à la base résidant à l’intérieur du pays, mais aussi à l’étranger. «Le parti dit que nous comptons aujourd’hui 300 mille militants. L’objectif de cette pétition est d’en mobiliser 200 mille», espère Babacar Diop. Ce dernier fait la précision suivante : «La pétition ne vise personne. Elle ne vise ni Ousmane Tanor Dieng ni quelqu’un d’autre. C’est une pétition simplement pour demander à la direction du parti de retirer les ministres socialistes du gouvernement.» Leur démarche, selon lui et ses camarades, a pour objectif de préparer un candidat socialiste qui fera face à leur allié d’aujourd’hui, Macky Sall, en 2019. Cependant, ces jeunes du Ps ne semblent pas se ranger derrière Khalifa Sall, investi par le mouvement And dollel Khalifa, ni derrière un autre. Du moins pour le moment, ils ne veulent pas décliner leur position par rapport à leur choix. Le leader de la Jds a déclaré que sa structure «ne s’aligne pas derrière des personnes, mais derrière une vision, des valeurs, des principes», réitérant que «la Jds n’est ni du camp de Khalifa Sall ni du camp de Tanor».
Sur un autre registre, la Jds s’est prononcée sur la sortie du Premier ministre relative au débat sur les contrats pétroliers. Les réponses apportées par Mahammad Boun Abdallah Dionne sont loin de satisfaire ces jeunes socialistes qui parlent de «grosse farce, d’une comédie politique de mauvais goût». Alors, ils disent attendre des éclairages du chef de l’Etat lui-même sur cette affaire. «Si le président de la République est incapable d’éclairer la lanterne des Sénégalais sur cette lancinante question, il n’aura plus la légitimité de nous diriger», souligne M. Diop qui réclame la transparence «totale» dans la gestion du pétrole et du gaz découverts dans notre pays.

Laisser un commentaire

Top