ici c'est
Accueil > economie > IPRES: Mensualisation des pensions de retraites au mois de décembre,le C.A invite l’État à une exonération des Taxes

IPRES: Mensualisation des pensions de retraites au mois de décembre,le C.A invite l’État à une exonération des Taxes

FLASHACTU.INFO-Le Conseil d’Administration de l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal (IPRES) invite l’Etat à exonérer les taxes sur les placements de l’Institution estimés à 7 milliards FCfa par an. En attendant la conférence sociale pour statuer sur la question, la mensualisation des pensions de retraites entrera en vigueur en décembre 2016, avec une palette de mesures d’accompagnement.

Le Conseil d’Administration de l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal (IPRES) et les associations des retraités ont tenu hier, jeudi 6 octobre, une rencontre d’échanges placée sous le signe de la mensualisation des pensions. Objectif : lever toute équivoque et incompréhensions de la mensualisation des pensions de retraités qui entrera en vigueur en décembre prochain. Car, souligne le Président du CA de l’IPRES, «la mesure commence à partir du mois de décembre, étant entendu que nous sommes au dernier bimestre de l’année». Pour Mamadou Racine Sy, le processus de mensualisation doit s’entourer de toutes les mesures nécessaires. En effet, les retraités et l’IPRES pensent déjà comme mesure d’accompagnement une exonération des taxes des différents placements de l’institution, notamment sur l’immobilier et les banques.

«L’IPRES est un acteur important au plan financier. Nous avons convenu avec les banques d’adapter les amortissements au paiement des pensions. Nous allons faire en sorte que le prélèvement se fasse en un mois», avance Mamadou Racine Sy. Car, soulignent les participants de la rencontre, cette mesure sur les TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée) sur les placements pourrait constituer un levier pour améliorer les pensions de retraite.

«Cette question sur les impôts a été soumise au président de la République, à travers les cahiers de doléances des centrales syndicales. Elle sera vidée avec la conférence sociale», a indiqué Mansour Sy, ministre du Travail, des Organisations professionnelles et des relations avec les Institutions.

Conférence sociale : revisiter tous les paramètres

Revenant sur la mise en œuvre de la mensualisation, le ministre a estimé que cette mesure de changement de mode de rémunération nécessite des discussions pour lever toutes les équivoques et cerner les enjeux. «Nous sommes dans une dynamique de réformes de fonds en décidant d’aller vers la conférence sociale. Il faut revisiter tous les paramètres», a relevé le ministre. Et de poursuivre : «On ne peut pas cotiser peu et espérer avoir plus à la retraite. Les travailleurs en ont fait une revendication et montrer leur disponibilité pour le faire».

Relevant sur la mensualisation, Mamadou Racine Sy a annoncé une autre mesure qui consistera à faire une avance sur 30 mois aux retraités pour accompagner la mise en œuvre de la mensualisation.

Laisser un commentaire

Top