ici c'est
Accueil > international > Prix Nobel de la Paix pour Le Président colombien Juan Manuel Santos

Prix Nobel de la Paix pour Le Président colombien Juan Manuel Santos

FLASHACTU.INFO-Le prix Nobel de la paix a été attribué vendredi au président colombien Juan Manuel Santos pour avoir conclu un accord avec la guérilla marxiste des Farc. Un accord rejeté de peu, dimanche, par la population.

Les efforts du président colombien Juan Manuel Santos en faveur de la paix viennent d’être récompensés ce vendredi 7 octobre 2016. L’homme d’État s’est vu attribuer le prix Nobel de la paix pour avoir conclu un accord avec la guérilla marxiste des Farc pour clore un conflit long de plus de cinquante ans, un rêve qu’il s’est engagé à ne jamais abandonner. Cet accord avait été rejeté de peu par la population colombienne dimanche, mais « le fait qu’une majorité des votants ait dit non à l’accord de paix ne signifie pas nécessairement que le processus de paix est mort », a déclaré la présidente du comité Nobel norvégien, Kaci Kullmann Five.

La guérilla des Farc et le gouvernement colombien se sont engagés dans la foulée de l’annonce du prix Nobel à maintenir un cessez-le-feu « bilatéral et définitif » et à apporter des « ajustements » à l’accord de paix après son rejet par référendum en Colombie. « Nous réitérons notre engagement […] à maintenir le cessez-le feu bilatéral et définitif décrété le 29 août dernier », indique un communiqué commun des négociateurs qui mènent depuis fin 2012 des pourparlers de paix à La Havane. Les parties se sont elles aussi dit prêtes à apporter des « ajustements » à l’accord signé le 26 septembre.

« Le seul prix » pour les Farc : « la paix et la justice sociale »

Le président colombien a réagi et se dit « submergé » et « reconnaissant ». Il dédie son Nobel « au peuple colombien qui a tant souffert » et « aux millions de victimes du conflit ». Il estime la paix en Colombie « très, très proche ». « Colombiens, ce prix est le vôtre. C’est pour les victimes, et pour qu’il n’y ait pas une victime de plus, un mort de plus, que nous devons nous réconcilier et nous unir pour terminer ce processus et commencer à construire une paix stable et durable », a lancé le lauréat lors d’une conférence de presse.

Tenu à l’écart du Nobel, le chef des Farc, Rodrigo Londono, affirme sur Twitter que « le seul prix auquel nous aspirons, c’est la paix et la justice sociale pour la Colombie ». L’ex-président colombien Alvaro Uribe, leader de la campagne pour le « non » à la paix avec les Farc, a, lui, félicité son successeur pour son prix, en espérant qu’il permette de « changer des accords nocifs pour la démocratie ».

De son côté, l’ONU espère que l’attribution du Nobel à Juan Manuel Santos donnera « un énorme coup de pouce » au processus de paix dans ce pays d’Amérique latine. François Hollande a lui félicité « chaleureusement » son homologue, tout comme le premier ministre Manuel Valls pour qui « les chemins vers la paix se gravissent avec obstination ».

Laisser un commentaire

Top