ici c'est
Accueil > politique > Nomination de Tanor au Hcct: « Benno ak Tanor  » se felicite

Nomination de Tanor au Hcct: « Benno ak Tanor  » se felicite

FLASHACTU.INFO La nomination du Secrétaire général du Parti socialiste (Ps) à la présidence du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) a ravi les membres de la Coalition “Benno ak Tanor ». Dans un communiqué rendu public, hier, Cheikh Sarr & Cie se félicitent de la nomination de leur président, Ousmane Tanor Dieng, à la tête de « cette prestigieuse institution ». Ils adressent leurs remerciements au Président SMS de la confiance portée sur Ousmane Tanor Dieng et réaffirment leur « engagement » au sein de « Benno bokk yaakaar » dans le cadre du partenariat scellé avec le Président SMS entre les deux tours de l’élection présidentielle de 2012. La Coalition « Benno ak Tanor » se dit convaincue que le choix porté sur M. Dieng est « plus que pertinent et se comprend aisément ». Connaissant l’homme, son profil et son expérience dans la gestion des affaires de l’État », la Coalition susmentionnée indique ne point douter « des avancées significatives qu’il fera faire à cette institution, et par conséquent, assurer le renforcement de la décentralisation au (Sunugaal) ». « En effet, par son parcours, Ousmane Tanor Dieng a les compétences et les capacités nécessaires pour servir son pays, notamment à la tête du Hcct. Cette responsabilité qu’on lui a confiée permettra sans doute de consolider la Coalition ‘Benno bokk yakaar' », renchérissent les alliés du leader des socialistes. C’est pourquoi l’entité précitée renouvelle « toute sa confiance à Ousmane Tanor Dieng, président de la Coalition » et l’assure de « sa disponibilité » et de « son soutien agissant dans l’exercice de cette nouvelle mission à la tête du Hcct ». Pour les membres de la Coalition « Benno ak Tanor », par la nomination des 70 membres du Hcct, après l’élection au suffrage universel indirect des 80 autres membres, complétant ainsi le nombre total de hauts conseillers fixé à 150, le président de la République « matérialise la volonté du peuple (senegalais) exprimée à l’occasion du référendum du 20 mars 2016, de raffermissement de l’architecture institutionnelle du (Sunugaal) en favorisant une participation plus active des collectivités territoriales dans la définition et la mise en oeuvre des politiques publiques ». « Ainsi cette institution qui renforce le niveau de collaboration entre l’Etat et les acteurs territoriaux dans la conduite et le suivi de l’évolution des politiques de décentralisation, d’aménagement et de développement du territoire constitue un outil important dans la gouvernance territoriale », soulignent-ils.

Laisser un commentaire

Top