ici c'est
Accueil > economie > Inauguration de l’Autoroute Diamniadio-Aibd-Sindia : » Le Péage est voie ouverte à tous et non réservée aux riches »

Inauguration de l’Autoroute Diamniadio-Aibd-Sindia : » Le Péage est voie ouverte à tous et non réservée aux riches »

FLASHACTU.INFO-Le président de la République, Macky Sall, a appelé lundi à considérer l’autoroute à péage comme une « voie ouverte à tous » et non pas comme « une voie réservée aux riches », signalant que le tarif du péage sur le tronçon Diamniadio-Sindia a été réduit de 2.400 francs CFA à 1.600 francs CFA.

« L’autoroute ne doit pas être perçue comme une voie réservée aux riches qui ont les moyens de payer des tarifs élevés mais comme une voie ouverte à tous par l’application de tarifs supportables par les usagers et économiquement viables pour l’entreprise concessionnaire’’, a-t-il dit.

Il présidait l’inauguration du tronçon de l’autoroute à péage Diamnaidio-AIBD-Sindia d’une longueur de 16, 500 km, réalisé par la société française Eiffage Sénégal.

Macky Sall a rappelé qu’il était ‘’soucieux’’ du tarif initial du péage, estimant que ‘’c’est une question d’inclusion, d’équité et de justice sociale’’. ‘’Voilà pourquoi j’avais demandé à un comité ministériel d’engager le dialogue avec la société Senac SA pour réduire les tarifs de paiement initialement prévus’’, a expliqué le chef de l’Etat. Ces négociation se sont déroulées selon lui dans un ‘’véritable esprit d’ouverture pour arriver à des tarifs consensuels’’.

Il a ainsi rappelé que le tarif initial Diamniadio-Aibd était de 1.600 francs et qu’il fallait y ajouter 800 francs, pour le tronçon Abid-Sindia, soit au total 2.400 francs. Avec les tarifs révisés, dit-il, l’usager qui veut se rendre de Diamniadio à Sindia paiera 1.600 francs, bénéficiant ainsi d’une réduction de 800 francs CFA, a-t-il relevé.

‘’C’est le même tarif de 1.600 qui sera appliqué pour les véhicules quand l’autoroute sera prolongée jusqu’à Mbour’’, a promis le président Sall.

Pour lui, ‘’le péage n’est pas une option mais une nécessité’’. Il estime que ces infrastructures sont ‘’très coûteuses pour le budget national. Selon lui, « rares sont les partenaires seuls qui peuvent contribuer à leur financement’’. ‘’C’est donc par le péage que nous pourrons rembourser les prêts et assurer l’entretien des infrastructures. Ainsi, nous limitons l’endettement de l’Etat et nous assurons la durabilité de nos infrastructures’’, a-t-il expliqué.

Poursuivant son propos, le chef de l’Etat a rappelé que ‘’partout dans le monde, le développement des infrastructures a un coût supporté en parti par les usagers’’. Il a exhorté les Sénégalais » à se sentir ‘’fiers de payer » par eux-mêmes « le coût de nos progrès et de notre développement’’.

Laisser un commentaire

Top