ici c'est
Accueil > societe > Octobre rose:Le Ministre de l’intérieur revient sur la triste maladie de cancer qui a emporté son fils

Octobre rose:Le Ministre de l’intérieur revient sur la triste maladie de cancer qui a emporté son fils

FLASHACTU.INFO-Les agents des services du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique ne savent pas uniquement qu’assurer la sécurité, lutter contre le grand banditisme ou le terrorisme. Ils savent aussi s’engager dans des luttes contre les maladies notamment le cancer du col de l’utérus et du sein. Comme ont pu le constater nos capteurs qui ont filmé une cérémonie, hier, sur la terrasse dudit ministère. Abdoulaye Daouda Diallo (ADD) et ses services y procédaient au lancement du dépistage du col de l’utérus et du sein. Mais pour Mme Diawara Ndèye Oulèye Sar, cette «cérémonie de dépistage peut paraître étonnante dans un ministère à majorité masculine », mais «il est pertinent, car le département est concerné mieux que quiconque par les problèmes de santé publique des populations». Elle a par ailleurs a informé que «100 femmes du département ministériel ont accepté de se faire dépister».

Pour sa part, le ministre de l’Intérieur a indiqué que dans sa politique de prise en charge sociosanitaire de son personnel – même s’il est l’un des départements où le personnel féminin est réduit -, son département «a consenti à célébrer ‘Octobre rose’» sachant que «le cancer n’épargne aucune profession, aucun grade, aucun sexe». «Pour assurer la sécurité de nos concitoyens, sauver des vies en cas de catastrophes, il faut être en bonne santé, d’où la pertinence de cette séance de dépistage du cancer du sein et de celui du col de l’utérus, qui est en phase avec l’axe 2 du Plan (Sunugaal) émergent qui milite pour l’émergence du capital humain et la protection sociale, dans le contexte de la couverture maladie universelle», a déclaré ADD qui a souhaité que «tous les tests soient négatifs». Amen donc !

Avant de quitter le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique, parlons d’ADD qui a fait une confidence émouvante aux femmes de son département. Le locataire de la Place Washington qui témoignait sa volonté et son engagement envers ces femmes a failli faire pleurer l’assistance en racontant la triste maladie qui a emporté son fils. S’adressant aux femmes de son département, ADD déclare : «Ce n’est pas pour soulever des émotions malheureusement, mais j’ai rappelé tout à l’heure j’ai eu cette surprise de perdre mon enfant du fait du cancer et je sais effectivement ce que cela vaut». Selon M. sécurité, «c’est quelque chose de particulièrement pénible». Mais, assure-t-il, «nous avons le devoir d’accompagner tous les malades et toutes les personnes qui seraient impliquées dans ce genre de situation». «Je souhaite que tout soit négatif. Mais, si cela devrait arriver, je m’engage personnellement à soutenir ces personnes qui hélas seraient malheureusement dépistées positives», a lancé M. Diallo.

Laisser un commentaire

Top