ici c'est
Accueil > economie > Mix Énergies: Macky à Malicounda ce jeudi, 11 centrales solaires annoncées par la senelec pour assurer l’indépendance définitive du Sénégal en matière d’énergie

Mix Énergies: Macky à Malicounda ce jeudi, 11 centrales solaires annoncées par la senelec pour assurer l’indépendance définitive du Sénégal en matière d’énergie

FLASHACTU.INFO-Après la centrale de Bokhol, le président de la République va procéder ce jeudi 03 novembre à l’inauguration de la centrale de Malicounda d’une capacité de 20 Mw. Une occasion pour annoncer le démarrage officiel de cette centrale solaire qui rentre dans le cadre de l’objectif fixé par le gouvernement qui veut atteindre 360 Mw à l’horizon 2019 pour assurer l’indépendance définitive du Sénégal en matière d’énergie. Selon Saer Diabou Diop, chef du département énergie renouvelable et innovations technologiques de la Senelec, ces projets vont déboucher sur la réalisation de 11 centrales solaires photovoltaïques, compte non tenu des centrales éoliennes et la centrale à charbon de Sendou.

Le Président Macky Sall devrait régler définitivement le problème énergétique au Sénégal. Déjà, il a été noté un équilibre dans la production de l’électricité. Selon nos informations, Senelec a réalisé un exploit en produisant 560 mw et une marge de 100 mw. C’est d’ailleurs pourquoi, le mois d’octobre n’a pas connu de nombreux délestages et cela devrait se poursuivre avec le froid qui s’annonce car il n’y a plus de problèmes de production à la Senelec, seule le réseau de distribution reste à parfaire. Aussi, faut-il rappeler que le gouvernement mise sur le mix énergétique pour accroître son potentiel et fournir de l’énergie en quantité suffisante.

A ce titre, le président de la République va procéder, ce jeudi 3 novembre, à l’inauguration de la centrale solaire de Malicounda d’une capacité de 20 Mw. La centrale photovoltaïque de Malicounda du promoteur Kima Solaria est le fruit d’un partenariat public privé pour un coût de 22 milliards FCFA et toute l’énergie sera vendue à Senelec.

Ainsi, à l’horizon 2019, l’Etat entend produire 360 mw à raison de 150 mw de l’énergie éolienne et le reste en solaire compte non tenu de la centrale à charbon de Sendou qui est une première. Le chef de l’Etat ne compte pas s’arrêter à mi-chemin. A ce propos, la centrale solaire de Sinthiou Mékhé d’une capacité de 29,5 Mw de Pv Synergie sera mise en service au mois de mars prochain, suivie de la centrale de Kahone de 20 Mw d’Energie Ressource et celle de Mérina Dakhar de 29 mw de TenEgergie qui seront respectivement opérationnelles aux mois de mai et juillet prochain. Parallèlement, selon le chef du département d’énergies renouvelables et innovations technologiques, Saer Diabou Diop, il y a un projet qui concerne la réalisation de 8 centrales solaires photovoltaïques avec l’aide de la coopération allemande. Ces centrales, dit-il, seront implantées à Diass pour 15 Mw, à Sakal avec 20 mw de Eds Eximag, à Médina Gounass, Goudiri, Kidira, ainsi que dans les Iles du Saloum notamment dans les localités de Djirnda et de Bétenti qui se trouvent dans l’arrondissement de Toubacouta. «Donc, avec tous ces projets, l’objectif fixé par le gouvernement et la Senelec d’avoir 20% d’énergie renouvelable dans le mix énergétique sera atteint voire même dépassé en 2017», promet Saer Diabou Diop. Et toutes ces centrales d’une puissance crête totale de 153 MW seront sur le réseau de la Senelec avant fin 2017. En 2018, promet M. Diop, la centrale éolienne de Taïba Ndiaye de 150 MW et les 100 MW solaire du programme Scaling Solar verront le jour en partenariat avec la Banque mondiale.

Ainsi la Senelec totalisera en 2019 une puissance totale de 253 MW de solaire et 150 MW d’éolien soit près de 400 MW d’énergie renouvelable, sans compter les projets de centrales en biomasse en discussion.

Laisser un commentaire

Top