ici c'est
Accueil > economie > Croissance et Création d’Emplois: l’industrie reste un moteur privilégié

Croissance et Création d’Emplois: l’industrie reste un moteur privilégié

FLASHACTU.INFO-Le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne a rappelé lundi à Dakar que l’industrie était un moteur privilégié de la croissance et de la création d’emplois.
’’L’industrie est un moteur privilégié de la croissance et de la création d’emplois, raison pour laquelle (elle) est doit toucher tous les segments de la société’’, a-t-il dit.
Le PM intervenait lors de la cérémonie d’ouverture du 5ème forum régional sur le développement industriel inclusif et durable (ISID) et les rencontres de promotion des investissements industriels en présence du directeur général de l’Organisation des nations unies pour le développement industriel (ONUDI), Li Yong.
L’objectif de ce forum est de montrer à travers le modèle d’industrialisation du Sénégal, la pertinence du concept ISID pour l’élaboration et la mise en œuvre des projets industriels.
Il s’agira également d’offrir une opportunité d’échanges sur les solutions et mécanismes de déploiement du modèle ISID dans la région d’Afrique de l’Ouest et les autres régions.
Malgré toutes les ressources naturelles que regorge l’Afrique, a relevé Dionne, le secteur industriel n’a jusqu’ici contribué que ’’de façon modeste’’ à sa croissance économique.
Or, la valorisation des ressources et la bonne gouvernance suffiraient selon lui, pour réduire le chômage et la précarité que connaissent les populations africaines.
Le Premier ministre a rappelé également que l’industrie est considérée comme un aspect prioritaire porteur de croissance et d’emploi dans le Plan Sénégal émergent (PSE).
Il a également signalé que l’adoption de la loi et un nouveau cadre incitatif du PCP est en cours de traitement à l’assemblée nationale depuis son lancement au Sénégal en 2015 après la première expérience en Ethiopie.
L’approche de l’ONUDI, a-t-il insisté, est en conformité avec le PSE et la politique de l’industrialisation de la CEDEAO, ajoutant que ce forum de Dakar reste une occasion propice pour le Sénégal et l’Ethiopie de mettre le point sur l’exécution de leur programme respectif et d’échanger leurs expériences en faveur des autres Etats Africains.
Selon les organisateurs, le Sénégal et l’Ethiopie seront perçus aux termes de ce forum comme une vitrine de la mise en œuvre des ODD 9 de l’agenda 2030 de développement durable qui vise à bâtir une infrastructure résiliente dans la promotion du développement inclusif, durable et favorable à l’innovation
’’La commission de la CEDEAO suit avec beaucoup d’intérêt la mise en œuvre de ce programme depuis le début de son lancement en Ethiopie’’, a pour sa part soutenu le représentant de la communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Kalidou Traoré.
Il a cet effet émis le vœu de voir cette expérience s’étendre à tous les pays africains en vue de stimuler leur croissance économique.
Le programme du développement industriel inclusif et durable (ISID) a pour objectif, rappelle un document remis à la presse, d’intégrer de manière équilibrée les trois dimensions du développement durable à savoir l’économie, le sociale et l’environnement, dans son assistance technique en mettant l’accent sur une industrialisation verte et soutenue.
’’Ce principe propose une solution efficace visant à utiliser pleinement le potentiel de l’industrie au service du développement et d’une prospérité pour tous’’, lit-on dans un document.
Selon la même source, le programme de partenariat pays (PCP) qui est l’une des formules du ISID apporte des mécanismes de levier pour la mobilisation des investissements en encourageant la participation active du secteur privé.

Laisser un commentaire

Top