ici c'est
Accueil > economie > Le secteur Privé National doit être le leitmotiv la croissance économique

Le secteur Privé National doit être le leitmotiv la croissance économique

FLASHACTU.INFO-La croissance économique devrait être portée par le secteur privé national pour qu’elle soit « durable », a soutenu mardi, à Dakar, la ministre de la Promotion des Investissements, des Partenariats et du Développement des Téléservices de l’Etat, Khoudia Mbaye.

« Pour être durable et ressentie, la croissance économique devra être portée par le secteur privé domestique auquel il convient d’aménager des espaces en vue de favoriser son implication accrue dans le PPP (Partenariat public-privé) », a-t-elle dit.

La ministre intervenait à l’ouverture d’un forum scientifique sur le thème « Promotion des partenariats public-privé (PPP) pour un développement durable en Afrique de l’Ouest », à l’occasion de la 25ème édition de la foire internationale de Dakar (FIDAK, 24 novmebre-9 décembre).

Selon elle, ‘’le Sénégal a fait d’importants efforts qui devront être poursuivis et amplifiés pour répondre à l’impératif de patriotisme économique que posent à juste raison les acteurs du secteur privé ».

Khoudia Mbaye a relevé que « la concrétisation du programme de l’émergence devrait constituer une contribution significative dans l’atteinte des objectifs de croissance économique définie à l’horizon 2018 ».

« En raison des alternatives qu’elles offrent aux décideurs politiques en tant que financement des projets prioritaires, les conventions de PPP peuvent être sujettes à des utilisations peu rationnelles à savoir des infrastructures ou équipements d’une priorité douteuse pour la communauté », a fait remarquer la ministre.

Mme Mbaye estime toutefois que le Partenariat public-privé (PPP), »a fini de se hisser à la dignité d’instrument de politique » économique, ajoutant « dans ce cadre, des nombreux projets du PSE sont déjà réalisé sous cette forme », a-t-elle poursuivi.

« En dépit des disparités notées dans la démarche adoptée par le Etats, les plans de développement économique et social ont comme dénominateur commun l’intérêt grandissant qu’ils portent aux PPP en tant qu’instrument de pilotage de financement et de gestion », a-t-elle expliqué.

« Le Sénégal ne fait pas exception à cette règle dans la mesure où le PSE accorde une place prépondérante à la mobilisation des ressources provenant des secteurs privés à travers les projets de type PPP », a-t-elle encore fait valoir.

D’après la ministre, « dans le contexte où le PPP commence déjà à redessiner les visages des villes et villages africains, il est plus que jamais utile de s’assurer qu’ils parviendront aux Objectifs de développement durable souscrits par les gouvernements ».

Elle a rappelé que « ces objectifs au nombre de 17 interpellent non seulement les gouvernements centrales, mais aussi de façon plus directe les collectivités territoriales qui sont à la base responsables du développement ».

Laisser un commentaire

Top