ici c'est
Accueil > economie > Le PTIP 2017-2019 d’un coût global d’environ 4792 milliards de francs CFA va renforcer le Pse

Le PTIP 2017-2019 d’un coût global d’environ 4792 milliards de francs CFA va renforcer le Pse

FLASHACTU.INFO-Le nouveau Plan triennal d’investissement public (PTIP 2017-2019), d’un coût global d’environ 4792 milliards de francs CFA va « nettement » renforcer les performances du Plan Sénégal émergent (PSE), a souligné, samedi à Saly-Portudal (Mbour), le président de la République, Macky Sall.

Le chef de l’Etat qui présidait le lancement des travaux de la 5e édition de l’Université républicaine de la Convergence des jeunesses républicaines (COJER) a révélé qu’ »en quatre ans, le Sénégal a pu mobiliser plus de 5 OOO milliards de francs CFA contre un peu plus de 3400 milliards de francs en douze ans ».

« On a multiplié par quatre les moyens pour justement avoir quatre fois plus de résultats. Et c’est ce qui
explique la transformation que vous voyez aussi bien en milieu urbain qu’en milieu rural, dans tous les autres secteurs », a-t-il fait valoir.

« Cette importante enveloppe traduit la confiance dont bénéficie notre pays auprès de ses partenaires avec qui 269, bientôt 270, conventions de financement ont été conclues », a dit Macky Sall, ajoutant qu’elle traduit, surtout, « l’accroissement de nos capacités internes de mobilisation des ressources pour financer notre développement ».

« De la première à la présente édition, les universités républicaines restent, à la fois, pertinentes, vivaces et très utiles pour notre jeunesse », a estimé le président de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir).

Il a ajouté qu’elles sont « une école du savoir, de l’unité, de la solidarité, de la fraternité, de l’expérience partagée par le brassage des jeunes de toutes les régions du pays et de la diaspora. C’est aussi une école républicaine ».

Macky Sall a par ailleurs exhorté les jeunes de sa formation politique « à persévérer dans cette voie salutaire qui conforte l’espoir et la confiance pour poursuivre, demain, les combats communs contre les
inégalités et les injustices ».

« J’ai toujours pensé que la vraie politique c’est, d’abord, la recherche et la mise en œuvre de solutions aux attentes des populations. C’est avoir le souci
constant de leur bien-être, le bien-être des jeunes, celui des femmes, des agriculteurs, des éleveurs, des pêcheurs, des ouvriers, des cadres et des
fonctionnaires », a t-il estimé.

Cette vision de la politique est, d’après lui, « le fruit d’une expérience de contact permanent avec le Sénégal des profondeurs, pour tâter au quotidien le pool de ceux qui travaillent, de ceux qui se battent et espèrent et de ceux qui, malgré les duretés de la vie, s’engagent pour s’en sortir’ ».

« Notre combat républicain, c’est d’abord un engagement pour offrir les mêmes chances et opportunités à tous les sénégalais et à toutes les sénégalaises, pour leur permettre de mettre à profit leurs talents et leurs projets pour vivre dignement et décemment », a déclaré Macky Sall.

Pour le chef de l’Etat, « tout bon citoyen aspire à aller à l’école, trouver du travail, se nourrir, se loger, se soigner et avoir accès à des loisirs ».

« C’est en donnant vie à toutes ces aspirations légitimes que la politique, fondée sur le socle des valeurs de la République, trouve tout son sens », a relevé Macky Sall.

Estimant qu’il est bon qu’on puisse, au moment de faire le bilan, « savoir ce que chacun a fait ou n’a pas fait pour éclairer le peuple pour ses choix futurs », le chef de l’Etat a signalé que pour les trois prochaines années, chacun des trois axes stratégiques du PSE bénéficiera d’un financement conséquent.

Laisser un commentaire

Top