ici c'est
Accueil > politique > «Jammeh va payer pour ses crimes de sangs et économiques»

«Jammeh va payer pour ses crimes de sangs et économiques»

FLASHACTU.INFO-MAIMOUNA NDOUR, EPOUSE DE OUSSEYNOU DABO

«Jammeh va payer pour ses crimes de sangs et économiques»

Que Yaya Jammeh se le tienne pour dit. Il va répondre des cas de meurtres et de tortures dont on accuse son régime. La menace est de Maïmouna Ndour Dabo, l’épouse de Ousseynou Dabo, leader de United Democratic party (Udp) qui est sorti de prison grâce à l’élection de son poulain à la magistrature suprême. Pour Mme Dabo, Jammeh est le seul responsable des meurtres commis sous son règne. «Le Président Jammeh est responsable des cas de tortures, de meurtres, il va le payer. Il ne sera pas torturé, mais arrêté et jugé», tonne Maimouna Ndour Dabo.

En plus des crimes de sang, ajoute Mme Dabo, Jammeh devrait également être poursuivi pour crime économique. «Yaya Jammeh emprisonne des Gambiens pour mauvaise gestion, alors que sa gestion est nébuleuse. Il a une maison aux Etats Unis qui coûte 3 millions de dollars. Il ne peut pas expliquer aux Gambiens comment il a acquis cet argent», soutient Mme Dabo très remontée contre le natif de Kanilai. Ce dernier, fulmine-t-elle, distribue à tour de bras l’argent public à des lutteurs sénégalais et des footballeurs au moment où le pays connaît d’énormes difficultés.

Revenant sur l’arrestation de son mari, Mme Dabo renseigne que ce dernier avait décidé d’organiser une marche pacifique pour réclamer le corps de l’opposant Solo Sandeng tué en prison. «Ils ont organisé une marche pacifique avant d’être arrêtés avec violence. Ousseynou Dabo a reçu un coup de fusil sur l’épaule. Ils ont été entendus par des juges nigérians à la solde de Yaya Jammeh avant d’être écroués à Mile 2 où ils sont détenus dans des conditions exécrables», raconte Maimouna Ndour Dabo. A chaque fois qu’elle voyait son mari, elle était choquée. «J’avais le cœur meurtri lorsque je voyais Ousseynou Dabo menotté comme un bandit lors des procès. Alors que les bandits appartiennent au régime de Jammeh qui tue des citoyens sans motifs. Nous étions préparés à ce genre de situation. Nous avons eu le soutien du peuple et des Gambiens de la diaspora», dit-elle.
LAS

Laisser un commentaire

Top