ici c'est
Accueil > politique > GAMBIE-Me El Hadji Diouf s’érige en bouclier pour Jammeh

GAMBIE-Me El Hadji Diouf s’érige en bouclier pour Jammeh

FLASHACTU.INFO-Alors que toute la communauté internationale s’insurge du virement à 180o du président sortant de la Gambie, Me El Hadji Diouf se fait l’avocat de Yahya Jammeh. Selon la Robe noire qui a fait face à la presse hier, l’homme fort de Kanilaï dit la vérité dans cette affaire.

 

C’est dans les locaux même de l’Assemblée nationale que Me El Hadji Diouf a tenu hier sa conférence de presse. Pour l’avocat, lieu n’est pas plus indiqué que l’hémicycle, siège du débat national, pour s’adresser au peuple sénégalais. Cette précision faite, celui qui se plaît à se présenter comme le député du peuple a encore une fois de plus surpris son monde, en défendant le président sortant de la Gambie. ‘’J’ai un avis contraire à celui de la plupart des Sénégalais sur la question de la Gambie’’, a-t-il commencé à dire. Mais l’assistance était loin d’imaginer ce qui allait suivre. Puisque le conférencier du jour s’est fait l’avocat de Yahya Jammeh qui a attiré sur lui les foudres de la communauté internationale depuis sa volte-face.

‘’Le Sénégal n’est pas le tuteur de la Gambie’’

En effet, après avoir reconnu sa défaite et félicité son challenger Adama Barrow qui l’a coiffé au poteau à l’issue de l’élection présidentielle gambienne, Yahya Jammeh a fait volte-face pour ensuite contester les résultats et demander un recomptage des voix ou l’organisation de nouvelles élections. Ce reniement du leader gambien a provoqué l’ire de la communauté internationale qui voit derrière cette attitude une tentative de confisquer le suffrage des Gambiens par un coup de force. Mais selon Me El Hadji Diouf, Yahya Jammeh dit la vérité dans cette affaire. Mieux, il estime même qu’il est victime d’un complot international pour l’écarter du pouvoir alors que le scrutin présidentiel a été entaché d’irrégularités reconnues même par l’autorité en charge de l’organisation des élections. Ainsi, il demande l’arrêt des tirs groupés sur l’homme fort de Kanilaï et exige plus de respect pour lui dès lors qu’il s’agit d’un président d’un Etat souverain. ‘’On qualifie Jammeh de tous les noms d’oiseau, on va jusqu’à parler du fou de Kanilaï. Or, il mérite respect et considération de la part de tous les peuples du monde parce qu’il dirige un Etat souverain’’, rouspète-t-il. Avant d’ajouter que le Sénégal n’est pas le tuteur de la Gambie. ‘’La Gambie ne dépend pas du Sénégal. Respectons au moins la souveraineté de ce peuple. On insulte la conscience et l’intelligence des Gambiens. La CEDEAO ne peut pas se permettre de venir dans un pays, éliminer la moitié de son peuple pour installer un seul homme’’, déclare-t-il.

‘’Mensonge de Adama Barrow sur la Cour suprême’’

Selon Me El Hadji Diouf, dans tous les pays du monde, les élections obéissent à un processus. A cet effet, si les résultats définitifs ne sont pas prononcés par l’autorité compétente, on peut faire des recours. ‘’Même si Yahya Jammeh a félicité son adversaire, il a quand même le droit de faire des recours. La Cour suprême de la Gambie fonctionne bel et bien. On ment trop dans ce pays. Tout le monde a repris le mensonge d’Adama Barro sur la Cour suprême. Mais Yahya Jammeh ne dit que la vérité’’, précise-t-il. Non sans traiter la CEDEAO, l’UA et les observateurs étrangers de corrompus. ‘’On n’a pas reproché à Yahya d’avoir triché. Il a organisé des élections transparentes et sincères. Laissons la Cour suprême gambienne décider et le processus s’achever’’, préconise-t-il.

Laisser un commentaire

Top