ici c'est
Accueil > economie > AFD AU SÉNÉGAL : UN VOLUME D’ENGAGEMENT DE 852 MILLIARDS DEPUIS 2008

AFD AU SÉNÉGAL : UN VOLUME D’ENGAGEMENT DE 852 MILLIARDS DEPUIS 2008

FLASHACTU.INFO-Les actions de l’Agence française de développement (AFD) au Sénégal sont parmi les plus ambitieuses au monde avec un volume d’engagements, depuis 2008, chiffré à plus de 852 milliards de francs CFA (1,3 milliards d’euros), tous produits financiers et tous secteurs confondus, a indiqué l’ambassadeur de France à Dakar.
« Le partenariat AFD –Sénégal remonte à… 1942 ! C’est donc un partenariat ancien, solide, fait de confiance et d’une excellente connaissance mutuelle. Les actions de l’AFD ici sont parmi les plus ambitieuses au monde. ’’, a dit Christophe Bigot.
Dans un entretien avec l’APS, le diplomate ajoute : « Depuis 2008, l’Agence Française de développement a engagé plus d’1,3 Milliards d’euros, tous produits financiers et tous secteurs confondus au Sénégal ».
« La moyenne annuelle des engagements sur la période 2008-2016 s’élève à 150 millions d’euros. Le Sénégal est l’un des 16 PPP (Partenariats Publics-Privés) et bénéficie à ce titre de subventions, au-delà des financements en prêts. PROPARCO, filiale de l’AFD, dédiée au secteur privé, a aujourd’hui un portefeuille d’activités d’environ 75 millions d’euros au Sénégal, a-t-il fait valoir.
Aujourd’hui, a souligné Christophe Bigot, « le portefeuille d’intervention de l’AFD au Sénégal compte 40 projets représentant un total d’engagements de 780 millions d’euros, soit 5 pour cent du PIB sénégalais ».
Ainsi, l’AFD est « l’un des principaux bailleurs » du pays, « le premier bailleur bilatéral membre de l’OCDE et un contributeur important du Plan Sénégal émergent (PSE) », a dit M. Bigot, précisant que cette dernière contribution s’élève à 500 millions d’euros sur la période 2014-2017.
En 2016, entre autres projets, l’AFD a instruit deux projets importants qui visent à améliorer les conditions de vie des populations, a encore relevé le diplomate.
M. Bigot a cité le projet KMS 3 destiné à sécuriser l’alimentation en eau de Dakar (93 millions d’euros) et le projet de Train Express Régional de Dakar, (100 Millions d’euros auquel il faut ajouter 100 millions d’euros du trésor français) et dont la première pierre a été posée récemment.
Ce TER permettra de relier le centre-ville à la nouvelle agglomération de Diamniadio.
Parmi les principaux autres secteurs d’intervention de l’AFD au Sénégal, l’ambassadeur a cité l’éducation avec la construction de collèges et lycées, d’instituts de formation professionnelle), l’assainissement de la baie de Hann, le patrimoine et le tourisme (Saint Louis).
Il y a aussi la santé avec la construction de maternités, l’énergie avec l’érection de centrales solaires, l’électrification rurale, l’interconnexion avec la Guinée, le développement urbain (aéroport, autoroute).
A cela s’ajoutent le développement agricole et rural (périmètres de riziculture, irrigation, pistes rurales, marchés agricoles, bananeraies, formation aux machines agricoles) ou encore l’appui au secteur privé (crédits bancaires) et aux Start up.
« Tous ces secteurs concernent directement la population sénégalaise », a dit le diplomate.
Le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, entame à partir de dimanche une visite d’Etat de 5 jours en France, une première pour un président sénégalais depuis 1985 sous Abdou Diouf.
La visite du président Sall consacre « les liens réellement exceptionnels » qu’entretiennent la France et le Sénégal, a confié l’ambassadeur de la France à Dakar, Christophe Bigot.
« Cette visite sera un moment historique de la relation, avec un programme très dense », a dit M. Bigot dans un entretien avec l’Agence de presse sénégalaise (APS).
Elle « contribuera à souligner que le Sénégal est un modèle pour l’Afrique de l’ouest, un exemple à suivre de pays sûr, démocratique, stable, et un acteur important sur la scène internationale », a ajouté le diplomate

Laisser un commentaire

Top