ici c'est
Accueil > politique > Verdict de la Cour suprême aujourd’hui en Gambie – Jour de vérité pour Yahya Jammeh et le peuple gambien

Verdict de la Cour suprême aujourd’hui en Gambie – Jour de vérité pour Yahya Jammeh et le peuple gambien

FLASHACTU.INFO-Saisie d’un recours introduit par Yahya Jammeh qui conteste les résultats du scrutin du 1er décembre, la Cour suprême de la Gambie va rendre son verdict aujourd’hui.

 

C’est aujourd’hui lundi 9 janvier 2017 que la Cour suprême de la Gambie va rendre son verdict tant attendu, suite au recours introduit par le président sortant Yahya Jammeh qui demande l’annulation des premiers résultats le donnant perdant devant son challenger Adama Barrow. De ce verdict, dépendent beaucoup la paix et la stabilité de ce pays voisin du Sénégal. Mais d’ores et déjà, force est de reconnaître qu’une confirmation par la Cour suprême des résultats déjà proclamés par la Commission électorale indépendante constituerait une surprise au sein de l’opinion publique gambienne. Car, beaucoup d’observateurs de la scène politique gambienne et même de la communauté internationale suspectent Yahya Jammeh de vouloir  légitimer, à travers la saisine de cette Cour, sa volte-face après la proclamation des résultats donnant Adama Barrow vainqueur du scrutin présidentiel.

Quoi qu’il en soit, la composition de cette Cour que beaucoup déclaraient d’ailleurs inexistante est assez intrigante et n’augure rien de bon pour le peuple gambien et pour le nouveau président élu Adama Barrow. En effet, après l’introduction de son recours, Yahya Jammeh s’est démené comme il a pu pour trouver un semblant de légitimité constitutionnelle à sa lutte pour s’accrocher au pouvoir. Le leader gambien a ainsi nommé cinq magistrats nigérians et un Sierra Léonais pour siéger à la Cour suprême de son pays. De ce fait, en Gambie, on ne se fait pas d’illusion que cette désignation en catimini est faite pour invalider la victoire d’Adama Barrow. Cela, d’autant qu’aucun des magistrats choisis par Yahya Jammeh n’a la nationalité gambienne. En effet, il a porté sa confiance sur le juge sierra léonais Nicholas Colin Brown et sur les juges nigérians Habeeb A. O Abiru, Abubakar Datti Yahaya, Abubakar Tijani, Obande Festus et Emmanuel Akomaye Agim.

D’après des sources dignes de foi, tous ces juges ont été triés sur le volet par la juge nigériane Mariam Aloma Mukhtar grâce au casting de son collègue Akomaye Agim. Ce dernier a d’ailleurs une nouvelle fois été rappelé par Yahya Jammeh qui l’avait déjà embrigadé auprès de la Cour suprême de Gambie. Président de la Cour suprême de la Gambie de 2009 à 2013, Emmanuel Akomaye Agim a remplacé à ce poste Abdou Kareem Savage, le seul président de cette institution jamais nommé par Yahya Jammeh, depuis son accession au pouvoir en juillet 1994. Et si Emmanuel Akomaye Agim a duré à son poste, c’est parce que Yahya Jammeh a toujours apprécié ses faits d’armes qui ont permis au dictateur gambien d’éliminer toute menace contre son régime.

Tout porte donc à croire que Jammeh aura l’invalidation du scrutin qu’il appelle de ses vœux, malgré la menace de la CEDEAO d’une intervention militaire pour lui faire quitter le pouvoir, s’il s’accroche.

Laisser un commentaire

Top