ici c'est
Accueil > politique > LISTE UNIQUE AUX LEGISLATIVES 2017- L’Opposition en Phase avec Wade

LISTE UNIQUE AUX LEGISLATIVES 2017- L’Opposition en Phase avec Wade

FLASHACTU.INFO-L’opposition sénégalaise adhère à la proposition de l’ex-Président Abdoulaye Wade de  présenter une liste unique aux prochaines élections législatives de 2017. Elle permettra, espèrent les opposants, d’imposer une cohabitation à l’Assemblée nationale.

 

L’idée d’une liste unique de l’opposition sénégalaise aux prochaines élections législatives fait son chemin et emporte l’assentiment de nombreux leaders. En effet, selon les adversaires de Macky Sall, aucune initiative n’est de trop pour remporter le plus de sièges à l’Hémicycle. Dans cette perspective, cette proposition du Président sortant les agrée. Me Abdoulaye Wade demande à ‘’sa famille’’ de se concerter avec les autres franges de l’opposition pour mettre sur pied une alliance gagnante. Dans ce sens, il souhaite la création d’une coalition basée sur un programme minimum, ‘’pour défaire le régime de Macky Sall et le mettre hors d’état de nuire’’. Un appel qui n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Ses alliés du Front patriotique pour la défense de la République (Fpdr) ont profité de leur conférence des leaders de ce lundi dernier pour donner leur accord.

Dans le communiqué qui a sanctionné la rencontre, les membres du Front soulignent que ‘’les élections législatives à venir seront un tournant politique majeur pour le pays. Elles nécessitent des décisions courageuses de chaque leader qui en convient, pour arrêter la descente aux enfers des Sénégalais des villes et des campagnes’’. Par conséquent, Diop Decroix et Cie estiment que ‘’cette entente correspond aujourd’hui à un vœu ardent de très larges franges de notre peuple de l’intérieur comme de la diaspora’’. ‘’La conférence des leaders en appelle à tous les Sénégalais soucieux de la dignité et de la prospérité du pays pour faire des législatives de 2017 un référendum de rejet de la politique catastrophique à tous égards de Macky Sall’’, poursuit la note.

Au sein de la formation Bokk Gis-Gis aussi, on approuve cette initiative qui, selon les partisans de Pape Diop, participerait à créer une grande coalition capable d’imposer une cohabitation au régime de Macky Sall à l’Assemblée nationale. Le porte-parole de cette formation politique informe que son leader a déjà démarré les concertations avec d’autres chefs de parti pour concrétiser ce souhait. ‘’Le Président Pape Diop l’a entamé, bien avant l’appel du Président Wade. Il a initié des rencontres avec des chefs de parti de l’opposition, notamment Oumar Sarr, Malick Gakou, Idrissa Seck pour essayer d’accorder leurs violons’’, renseigne Moussa Diakhaté

‘’Aboutir à une alternance au niveau de l’Assemblée nationale’’

Le Rewmi d’Idrissa Seck, pour sa part, pense qu’une liste commune ne serait que le prolongement du combat de la coalition Manko Wattu Senegaal. Selon le porte-parole, cette alliance doit aboutir à une alternance au niveau de l’Assemblée nationale et un programme alternatif. ‘’Nous avons les même combats, quelles que soient les appartenances idéologiques. Si on parvient à s’entendre dans ce cadre pour la mise sur pied d’une liste unique, ce serait une excellente chose’’, souligne le député Thierno Bocoum.  Dans la même veine, le leader du Front pour le socialisme et la démocratie/Benno Jubël (FSD/BJ) soutient que cette coalition devrait permettre de remédier aux erreurs de l’élection présidentielle 2012 commises par l’opposition d’alors. ‘’Je pense qu’il est encore urgent pour l’ensemble de la classe politique, particulièrement de l’opposition et  de la société civile, de se mobiliser autour d’une stratégie qui devra permettre de réunir tous ceux qui sont porteurs de cet idéal pour revenir sur les ratés de 2012 et construire une véritable alternative’’, déclare Cheikh Bamba Dièye. Le leader du Fsd/Bj est d’avis que les élections législatives doivent être le premier palier de ce combat. Il invite ainsi les leaders politiques qui partagent les mêmes idées à former de larges coalitions.

Le Pds pense qu’il n’y a pas de raison pour qu’un parti membre de l’opposition refuse la main tendue par le Pape du Sopi. Le chargé de communication des Bleus fait savoir qu’ils  doivent   prendre leurs responsabilités face aux Sénégalais qui souhaitent voir l’opposition réunie autour d’une liste intelligente pour aborder les Législatives et imposer une cohabitation à Macky Sall. ‘’Il suffit qu’on soit uni et qu’on mette de côté certains intérêts crypto-personnels pour qu’on instaure une première alternance au niveau de l’Assemblée nationale’’, estime Mayoro Faye.

Laisser un commentaire

Top