ici c'est
Accueil > politique > LE SUCCÈS DE L’ONU REPOSE SUR SA RÉUSSITE EN AFRIQUE (SECRÉTAIRE GÉNÉRAL)

LE SUCCÈS DE L’ONU REPOSE SUR SA RÉUSSITE EN AFRIQUE (SECRÉTAIRE GÉNÉRAL)

FLASHACTU.INFO-succès de l’Organisation des Nations unies dans le monde repose sur son succès en Afrique, a déclaré son nouveau secrétaire général, António Guterres.
« Le succès de l’ONU dans le monde repose sur son succès en Afrique, en particulier en ce qui concerne les politiques de développement et de paix et de sécurité », a dit Antonio Guterres, dans des propos rapportés par le site ’’Financialafrik’’.
M. Guterres s’exprimait lors d’une réunion informelle avec le personnel des Nations unies, dimanche, à Addis-Abeba, en marge du 28-e Sommet des chefs d’Etat et de gouvernements de l’Union africaine (UA).
Selon le SG de l’ONU dont c’était la première sortie officielle, depuis son élection, l’ONU « devrait aider les gouvernements africains à mettre en œuvre avec succès l’Agenda 2030 pour les Objectifs de développement durable, un plan d’action qui vise à éradiquer la pauvreté sous toutes ses formes et dimensions dans les communautés du monde entier ».
M. Guterres juge « crucial pour l’ONU’’ que cet objectif soit atteint en Afrique en vue de « changer la vie des gens ordinaires », ajoutant que les politiques de paix et de sécurité de l’ONU devraient viser à aider davantage le continent.
« Malheureusement, a-t-il déploré, l’Afrique est surtout considérée comme un continent en proie à des crises et parfois nous, les Nations unies, en sommes également responsables ».
Le successeur de Ban Ki-moon souligne « l’existence de nombreux cas de réussite méconnue d’Africains », affirmant qu’il « faut un autre récit sur l’Afrique, un récit positif ».
Antonio Guterres a par ailleurs évoqué la nécessité de réformer la structure onusienne en charge des opérations de maintien de la paix, qui selon lui « a encore beaucoup de chevauchements et complique la transition vers la paix d’un pays à l’autre ».
D’où la nécessité de « faire preuve de transparence et de responsabilité vis-à-vis de ce que nous faisons », a relevé le secrétaire général de l’ONU.
« L’ONU doit trouver trois grands domaines de réforme pour relever les défis auxquels l’organisation internationale doit faire face », a dit M. Guterres qui a fait de la prévention des conflits, son domaine prioritaire.
« Il est clair que la meilleure prévention des conflits réside dans un développement durable et inclusif », a soutenu à propos le SG de l’ONU.
Il note que le système onusien est certes doté d’un programme de prévention, « mais pas autant que nous devrions en avoir ».
« Nous avons une certaine résolution de conflit, mais nous sommes loin d’avoir les capacités que nous devrions avoir. L’intégration horizontale et verticale de notre travail est une priorité importante et la réforme de l’organisation pour être en mesure de parvenir à nos fins est essentielle », a indiqué Antonio Guterres.

Laisser un commentaire

Top