ici c'est
Accueil > politique > L’UE accorde une aide de 48 milliards Fcfa à la Gambie

L’UE accorde une aide de 48 milliards Fcfa à la Gambie

FLASHACTU.INFO-L’Union européenne (Ue) a accordé hier, une aide immédiate de 75 millions d’euros soit plus de quarante huit milliards Fcfa, à la Gambie. Le Commissaire européen à la Coopération internationale et au Développement, Neven Mimica, a procédé à la signature de l’aide avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et des Gambiens de l’étranger, Ousainou Darboe en présence du président Adama Barrow. L’Union européenne prépare également à moyen terme une enveloppe de 150 millions d’euros, pour le renforcement de capacités des agents l’administration et la création d’emplois. Le ministre des Affaires étrangères, Ousainou Darboe, s’est félicité de l’aide. Il en a profité pour souligner que la Gambie est désormais un pays de démocratie. D’ailleurs, il précise que le pays ne se retirera pas de la Cour pénale internationale. Pour sa part, le commissaire européen chargé de la Coopération internationale et du développement, rassure l’engagement de l’institution à soutenir la Gambie. L’aide est un signal clair de la volonté de l’Ue d’apporter son soutien financier et technique au processus démocratique en Gambie. Selon Neven Mimica, la transition démocratique pacifique en Gambie est le résultat de la détermination du  peuple. L’Union cible ainsi la sécurité alimentaire, l’agriculture, le développement rural, le changement climatique et la création d’emplois pour les jeunes et les femmes

Les signaux de l’économie de la Gambie sont au rouge
Le président Adama Barrow a mis à profit la signature de l’aide avec l’Union européenne pour alerter que les signaux de l’économie sont au rouge. Remerciant le représentant de l’Union européenne, le chef de l’Etat Gambien souligne que son gouvernement a hérité d’une économie en faillite et qui nécessite un sauvetage. A l’en croire, la situation est effrayante parce que les réserves sont à environ deux mois d’importations. Et la dette a atteint un niveau insoutenable à cause du gaspillage de l’argent public par le régime de Jammeh. Le président qui s’est lâché devant le représentant de l’Union européenne, dira : «la dictature nous a coûté nos amis, nous a privé de l’aide au développement». D’après le chef de l’Etat gambien, le taux de chômage des jeunes a atteint 40%. A cela s’ajoute, le sous-rendement des entreprises  publiques à cause de la dette. Fort de cette situation, le président Barrow pense qu’il urge d’opérer une réforme structurellement de l’économie, des institutions publiques, le système judiciaire et les services de sécurité

Laisser un commentaire

Top