ici c'est
Accueil > societe > Dan Editions et Communications S’agrandit,après « Xibaaru » Doudou Andy Ngom crée un groupe de presse avec Détectives Dakar et Rebeuss.com

Dan Editions et Communications S’agrandit,après « Xibaaru » Doudou Andy Ngom crée un groupe de presse avec Détectives Dakar et Rebeuss.com

FLASHACTU.INFO-très proche de l’ancien ministre libéral Karim Wade, emprisonné en 2013 pour enrichissement illicite, le site « Xibaaru » a multiplié les diatribes contre le régime de Macky Sall. Une position qui a valu à son patron, le journaliste Doudou Andy Ngom, ancien chargé de communication à l’ambassade du Sénégal a Paris d’être contraint à l’exil après la chute de Wade dans l’hexagone. Aujourd’hui la situation est toute autre, Karim est l’homme à abattre et pour cause, le journaliste ne lui pardonne pas sa « lâcheté », son « deal » comme pour reprendre l’autre. L’ami Karim est devenu l’ennemi, et dans cet entretien le boss de « Xibaaru » nous dit pourquoi et décline aussi avec nous, ses ambitions pour le « renouveau » de son site.

Comment se porte votre organe de presse ?
Le site « Xibaaru » se porte bien. Nous venons de créer une application pour mieux porter le site. Mieux le rendre visible. Le site c’est une rédaction qui fonctionne avec des journalistes et des commerciaux.

Vous êtes très critiques…
Oui nous sommes très critiques, on ne dit pas que le journaliste n’a pas de rôle critique, c’est quelqu’un qui doit donner son point de vue, un citoyen comme tous les autres, mais qui a le droit de donner son point de vue sur la marche du pays. Mais nous sommes un site satirique aussi, donner de la bonne humeur aux gens à  travers des photos et des desseins comme le font certains de nos grands.

Vous étiez très proche du régime libéral
(Rires) avec Karim Wade vous voulez dire, ils ont toujours dit que « Xibaaru » appartenait à Karim Wade. Il était en prison… et je le maintiens il était en prison pour enrichissement illicite entre guillemets. Et « Xibaaru » a défendu Karim parce qu’il n’y avait aucune preuve. Nous avons fait notre rôle de journaliste, nous avons été le premier à dire que les commissions rogatoires sont revenues nulles, nous avions dit que le compte de Singapour était faux. Nous avons posé des actes pour dire que Karim avait certes pris de l’argent, mais il fallait que la CREI prouve la culpabilité de Karim Wade.  Mais avec l’inversion de la charge des preuves cela avait tout changé, et Xibaaru a pris position, nous avons défendu Karim Wade. Mais aujourd’hui nous sommes le site qui tire le plus sur Karim Wade.

« Xibaaru » n’avait-il pas trop pris le combat sur lui ?
Nous avons défendu Karim Wade comme, nous défendrions n’importe quel citoyen. Cela je vous le dis, on défendrait n’importe quel citoyen victime d’une erreur judiciaire. L’histoire de la CREI aujourd’hui elle est mise en cause, et nous avons défendu Karim parce que c’était une injustice. Aujourd’hui il a été gracié par le Président, il n’est plus au Sénégal, il est parti, personne ne sait pourquoi il est là-bas et il ne peut pas revenir.

A sa sortie de prison, Karim a appelé ses souteneurs pour les remercier, est-ce votre cas ?
Non, il ne m’a pas appelé, jamais. Puisque Karim on se connait parce que j’ai travaillé avec son père, j’ai été même au décès de sa femme, mais je n’ai pas défendu Karim du fait de mes relations avec Wade ou quelqu’un d’autre. Karim a appelé quelqu’un pour dire je vais appeler Doudou. Moi je lui ai dit que s’il m’appelle je vais lui raccrocher au nez. Parce que je suis un homme très cru, il  a menti sur mon compte, il est allé raconter à des gens qu’il me donnait de l’argent pour mon « Xibaaru ». Il a menti sur moi, c’est un mensonge Il voulait se faire le patron de la presse qui le défendait

C’est pour cela que vous l’attaquez sans cesse aujourd’hui ?
« Xibaaru » attaque Karim Wade pour sa lâcheté politique, des gens ne peuvent pas se battre pour toi, pour que le Président t’accorde la grâce pour que t’aille te refugier au Qatar. Et en vertu d’un petit deal, que tu prennes un avion, tu vas au Qatar et que tu oublies le Sénégal. Ce qui veut dire que Karim il vit en prison ici au Sénégal et vis sa liberté au Qatar. Et pour moi cet homme-là ne peut être mon Président de la République. Macky s’est battu contre Wade, il est resté ici, Wade contre Abdou Diouf ils sont restés ici et ils ont affronté tout le monde. Mais s’il devient Qatari on n’a pas besoin de lui, on a besoin des sénégalais.

L’ on pourrait penser que c’est un rapprochement avec Macky Sall
Je n’ai pas rencontré le Président Sall ou sa famille, j’ai constaté que quelque chose avance. Quand quelque chose n’avance  pas il faut le dire. Macky on l’a attaqué en 2012, jusqu’en 2014 et en 2015 je suis resté sans venir au Sénégal parce que j’avais des prises de position très acerbes. Mais depuis 2016, je vois que des choses sont en train d’être faites. Mais je n’ai pas rencontré le Président et sa femme je ne la connais pas.

Et les membres de son Gouvernement ?
Mais je suis un citoyen comme tout le monde. J’ai un carnet d’adresses, et il se peut que je rencontre certaines personnalités dans le cadre du travail.  Pour m’ouvrir une petite porte, pour un reportage, et maintenant que je suis à Dakar, je serais obligé de les rencontrer dans le cadre du travail.

Quelles sont vos ambitions avec ce retour aux sources?
Je suis venu pour bâtir un groupe de presse, nous avons trois produits dont un fonctionnel. Nous avons un site « Xibaaru », nous en avons deux qui arrivent dans le mois, c’est « Détectives Dakar » qui traitera uniquement des faits divers et sera un peu la vitrine de la police. Et nous avons créé un autre site « Rebeuss.com » qui sera un site de quartier, de société, pourquoi le nom parce que quand on dit Rebeuss ça tape plus fort que lorsque l’on dit Liberté 4 ou liberté 5. Parce que c’est là où il y a la prison, c’est le centre-ville, mais nous n’allons pas nous impliquer dans la vie carcérale. Nous allons parler des problèmes de quartier, des actes d’incivilité.

Trois sites alors que Xibaru renait, n’allez -vous pas noyer Xibaru ?
Non « Xibaaru » est politique, j’ai créé un site de faits divers et de société. Mais « Xibaaru » restera un site politique et impartial. Je vais mettre trois équipes différentes, la « Xibaaru » a son équipe, nous allons créer, une équipe pour « Détectives », mais pas dans les mêmes locaux et « Rebeuss.com» a aussi ses locaux.

Qu’est-ce qui vous à poussé à revenir ?

La nostalgie de mon pays. Retourner au Sénégal, vivre dans mon pays, je suis un journaliste de ce pays et je le resterai. J’ai été en France, mais je n’ai jamais travaillé pour la France, je n’ai jamais reçu un franc de la France. Si je suis revenu au Sénégal, c’est parce que je crois que les choses avancent, Et qu’il y beaucoup de choses à faire pour aider mon pays. Pour la création d’emplois j’ai 17 employés, je vais aller encore créer « Rebeuss » avec moins d’employés et « Détectives » avec plus d’employés…

ITV avec Dakaractu

Laisser un commentaire

Top