ici c'est
Accueil > international > Présidentielle Francaise 2017: François Bayrou renonce et s’allie avec Macron

Présidentielle Francaise 2017: François Bayrou renonce et s’allie avec Macron

FLASHACTU.INFO-Le président du MoDem a annoncé qu’il ne serait pas candidat à l’élection présidentielle française, lors d’une conférence de presse tenue ce mercredi depuis le siège de son parti, à Paris. François Bayrou a proposé une alliance à Emmanuel Macron, que ce dernier a accepté dans la foulée.

Le centriste François Bayrou (MoDem) renonce à sa candidatutre à l’élection présidentielle et propose une alliance à Emmanuel Macron (En Marche!).

« Parce que le risque est immense, parce que les Français sont désorientés et souvent désespérés, j’ai décidé de faire à Emmanuel Macron une offre d’alliance », a déclaré François Bayrou. « C’est sans doute un geste d’abnégation et sans doute aussi un geste d’espoir pour notre pays », a-t-il expliqué.

« A cette situation exceptionnelle, il faut une réponse exceptionnelle à la hauteur des périls qui menacent notre État », a-t-il ajouté, en évoquant la situation « décomposée » de la « démocratie » en France qui « nourrit le pire des risques, la flambée de l’extrême droite ».

Le maire de Pau, qui estime que « la dispersion des suffrages et des propositions ne peuvent qu’aggraver les périls », conditionne son soutien à l’ancien ministre de l’Economie à des « exigences, qui sont toutes d’intérêt général ».

Rencontre Bayrou-Macron dès jeudi

Il demande notamment au candidat d’En Marche! de prévoir dans son programme « une loi de moralisation » de la vie publique, ainsi que notamment l’introduction de la proportionnelle aux élections. Il a également souhaité un rassemblement de la gauche réformiste au centre indépendant.

Emmanuel Macron a répondu dans l’heure qu’il « acceptait l’alliance proposée par François Bayrou ». L’ex-ministre de l’Economie de François Hollande a salué un « geste courageux » et un « tournant de la campagne présidentielle et même de notre vie politique ». Il a précisé qu’il rencontrerait François Bayrou dès ce jeudi. Le candidat d’En Marche! a également dit faire siennes les quatre exigences de François Bayrou pour sceller cette alliance : une « alternance véritable dans les pratiques et les orientations politiques » ; une intégration à son programme d’une loi de moralisation de la vie publique ; la reconnaissance « de la valeur et de la juste rémunération du travail » ; le « respect du pluralisme politique et de l’identité de chaque formation ».

François Bayrou n’était crédité ces derniers jours que de 5% à 6% des intentions de vote par les sondages sur le premier tour de la présidentielle. Mais sa décision n’en risque pas moins de peser sur la campagne, à deux mois de ce premier tour.

Laisser un commentaire

Top