ici c'est
Accueil > politique > Le Khalife Général des Tidianes Al Amine sermonne la classe politique

Le Khalife Général des Tidianes Al Amine sermonne la classe politique

FLASHACTU.INFO-Le khalife général des Tidianes, Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, a invité, samedi à Tivaouane, les politiques à taire les querelles pour éviter que le pays ne ‘’sombre dans la guerre civile’’.

 

‘’Arrêter les injures et les errements qui peuvent conduire le pays vers une guerre civile.’’ C’est le message que le nouveau khalife général des Tidianes, Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, a servi à la délégation de la coalition Benno bokk yaakaar et aux leaders de l’opposition venus présenter leurs condoléances à la famille Sy, suite à la disparition de Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy Al Maktoum. L’ancien porte-parole de la famille Sy en a profité pour asséner ses vérités à la classe politique. ‘’Je vous invite à renouer le fil du dialogue, sinon la situation qui prévaut pourrait mener le Sénégal dans une impasse totale. Il est temps que la classe politique se mette autour de l’essentiel pour l’intérêt et le bien-être des populations’’, a poursuivi le successeur d’Al Maktoum. Avant d’ajouter que cela est ‘’bien possible’’, si chacun, en ce qui le concerne, se donne les moyens pour résoudre cette crise.

Un discours du goût des hommes politiques qui ont pris part à cette cérémonie. ‘’Cette responsabilité nous incombe à tous. C’est le bien le plus précieux du peuple sénégalais. Que ce peuple soit à l’abri de tensions confessionnelles, de tensions confrériques, de tensions ethniques comme de tensions politiques. C’est un appel auquel nous souscrivons entièrement, parce que la responsabilité première de tout leader politique est de ne pas déchirer, de ne pas déchiqueter le tissu national’’, a expliqué le patron de Rewmi, Idrissa Seck. D’après l’ancien Premier ministre, tout homme politique doit œuvrer à conserver ‘’l’unité et la cohésion sociale’’. ‘’Cet appel, nous y souscrivons d’autant plus que le khalife a dit : si nous n’y prenons garde, nous marchons tout droit vers une guerre civile. Parce que ces tensions répétées, non gérées, ne peuvent que déboucher sur la violence. C’est une responsabilité que nous partageons et un appel que nous accueillons respectueusement’’, a insisté l’ancien maire de Thiès.

Pour sa part, le ministre Mor Ngom a précisé que l’appel à l’unité et à l’unisson a été ‘’très bien entendu’’ par tous. Il a tout de même ajouté que les uns et les autres doivent ‘’œuvrer pour l’émergence du peuple’’. De l’avis du porte-parole du jour de la coalition Benno bokk yaakaar, les Sénégalais doivent ‘’unir leurs cœurs et travailler’’ de manière à développer le pays.

Laisser un commentaire

Top