ici c'est
Accueil > politique > Aliou Sall s’en prend aux détracteurs de son frere Macky Sall

Aliou Sall s’en prend aux détracteurs de son frere Macky Sall

FLASHACTU.INFO-Aliou Sall, candidat aux investitures pour la députation à Guédiawaye, s’en est pris hier aux pourfendeurs de son frère. C’était à l’occasion ce samedi 25 mars d’un meeting de ralliement à l’APR du mouvement citoyen « Tawfekh.
« Nous avons enregistré le comportement irresponsable, irrévérencieux, violent  de quelques membres de l’opposition », s’est indigné le président de l’association des maires du Sénégal. D’abord en Suisse, puis, » honteusement à Paris », alors que les gens se réunissaient tranquillement, « une dizaine de personnes s’est permis d’aller marcher sur le drapeau du Sénégal, parce que c’est comme que cela je l’appelle ». Ce comportement selon Aliou Sall est tout simplement « enfantin ».
« C’est comme si au Sénégal le fait d’acheter une carte de l’opposition, donne droit à l’impunité totale et au détournement des deniers publics sans aucun risque. Ce n’est pas le Sénégal de Macky Sall qui va accepter cela », a-t-il lancé à la foule.

«Tous les responsables de la coalition, nous tenons  à l’unité. Et si nous parvenons à maintenir Benno dans l’unité et de la placer dans une dynamique de victoire permanente, c’est parce les responsables font preuve de dignité et ce sens de l’intérêt commun. Mais ce qui qui est clair c’est que personne ne m’empêchera de briguer les suffrages des populations.  Par contre, je ne veux être ni président ni vice-président de l’Assemblée nationale », a-t-il ajouté.

Comme il fallait s’y attendre, il a profité de l’anniversaire des cinq ans de l’arrivée au pouvoir de Macky Sall pour défendre son bilan : « Qui pouvait penser qu’en moins de 5 ans l’agriculture allait se moderniser avec la généralisation de la mécanisation, qui aurait pensé qu’au plan social une bourse serait généralisée aux personnes sans revenus, qui a pu avoir l’ambition d’amener les routes, les pistes partout et faire en sorte que l’équité territoriale soit une réalité à travers le PUDC etc. Quel est le Chef d’Etat depuis les indépendances à penser à ses villages frontaliers oubliés ?»

Laisser un commentaire

Top