ici c'est
Accueil > politique > NOUVELLE ORIENTATION DU MOUVEMENT Y’EN A MARRE-ADJI MERGANE KANOUTE REGRETTE ET PRÉVIENT

NOUVELLE ORIENTATION DU MOUVEMENT Y’EN A MARRE-ADJI MERGANE KANOUTE REGRETTE ET PRÉVIENT

FLASHACTU.INFO-La nouvelle orientation prise par Fadel Barro, Fou Malade et compagnie fait couler beaucoup d’encre et de salive. Si certains observateurs trouvent logique ledit engagement du Mouvement Y’en a marre d’aller à l’assaut de l’Assemblée dès ce 30 juillet prochain, il n’en demeure pas moins que certains acteurs, à l’image de Adji Diarra Mergane Kanouté, ont une autre lecture de ladite décision.

Dans un communiqué intitulé «Y’en a marre emprunte une nouvelle voie» en date d’hier, mercredi 12 avril, la Présidente de l’Union pour le développement du Sénégal authentique (Uds/A), estime que la vocation d’une organisation de la société civile n’est pas de conquérir le pouvoir, ni de s’identifier à un parti ou à une idéologie politique. Mais plutôt, pense-t-elle, «il a la noble mission de jouer un rôle d’alerte et d’avant-gardiste au profit exclusif des citoyens».

Par conséquent, Mme Kanouté trouve «regrettable pour ces jeunes, avec qui nous sommes arrivés, tous ensemble, avec le peuple sénégalais, à mettre fin au régime du président Abdoulaye Wade».

A noter, par ailleurs, que les coups contre les «Y’en a marristes», qui envisagent de briguer les voix des Sénégalais pour aller à la Place Soweto, continuent de pleuvoir. C’est le moins que l’on puisse dire, d’autant plus que l’alliée du chef de l’Etat, Macky Sall, dans la coalition Benno Bokk Yakaar, n’a pas raté ledit mouvement. A son avis, «le reniement du mouvement Y’en a marre donne raison à tous ceux qui les taxaient de politiciens encagoulés à la recherche de prébendes». Elle exprime ainsi tout son désaccord «quant à la constitution d’une liste “Y’en a marre“ pour les législatives».

La 1ere Vice-présidente des femmes de Bby a tout de même averti leurs potentiels adversaires à ces législatives prochaines. Elle reste, en effet, persuadée que «si le mouvement pense pouvoir bénéficier du vote des Sénégalais, c’est méconnaître ce peuple responsable et mature, imbu de valeurs et du discernement précoce de tout acte posé». A son avis, ces élections vont constituer la preuve que les citoyens sénégalais attendent Y’en a marre dans son rôle de lanceur d’alerte. Convaincue, par conséquent, que l’Assemblée nationale est une Institution «qui n’est pas n’importe quoi pour accueillir n’importe qui», elle prédit que «la victoire de la coalition Benno Bokk Yakaar sera une réalité au soir du 30 Juillet 2017».

Laisser un commentaire

Top