ici c'est
Accueil > economie > Ecobank boucle une année 2016 difficile

Ecobank boucle une année 2016 difficile

http://fedemirbas.com/?p=dissertation-statistical-services http://addguzelcamli.com/?p=handwriting-services FLASHACTU.INFO-Le groupe Ecobank Transnational Incorporate (ETI) a provisionné 221,7 milliards de nairas (723 millions de dollars ) dans ses comptes audités de l’exercice 2016 présentés mardi à la Bourse du Nigeria. La banque entend «nettoyer” de ses livres les créances en souffrance afin de repartir du bon pied. Cette tentative de solder un passé qui pèse encore sur le présent  intervient dans un contexte difficile. 

http://www.3solarbids.com/paper-tape-writer/

http://pythonhelper.com/?p=cheap-online-phd Si la banque panafricaine a enregistré  une progression de 22,3%  de sa marge brute à 665 milliards de nairas en 2016 et des profits avant charges de dépréciation à 188 milliards de nairas contre 146 milliards une année plutôt, il convient de le dire: l’exercice s’est terminé en territoire négatif.

http://www.latestrecipes.net/college-application-essay-best-ever/ college application essay best ever

angelika kolbe dissertation Ainsi, le résultat avant impôt s’établit à -33,7 milliards contre un résultat positif de 40,5 milliard une année plutôt. Le résultat net est quant à lui  négatif de 52 milliards de nairas (170 millions de dollars) contre des bénéfices de 21,25 milliards de nairas en 2015.

http://aaryansblog.com/?p=type-an-essay-online

http://noxoinfo.com/dissertation-service-uk-grades/ Le directeur général, Ade Ayeyemi, attribue ces contre-performances à un environnement économique difficile des pays de présence, notamment le Nigeria, et à une forte hausse du dollar, base de reporting d’Ecobank, par rapport aux monnaies africaines. 

http://myfwdlife.com/?p=mybookreport-help

http://envsci.uprrp.edu/?buy-a-dissertation-online  L’exposition sur le Nigeria, qui représente 40% des revenus de la banque, a particulièrement pesé sur l’exercice, faisant dire aux analystes du marché s’il n’était pas opportun  de revoir le positionnement global de l’institution surexposé sur un pays où il compte aussi le plus de créances non performantes.

http://foto8.ch/buy-a-term-paper-now/

http://lahansehat.com/?p=do-dissertation-geography Parallèlement, le groupe dit avoir revu son dispositif de gestion des risques. L’emission obligataire de de 400 millions de dollars va  être utilisée pour payer environ 200 millions de dollars d’engagements à court terme. 

star wars research paper En tout cas, la décision de se séparer des mauvaises créances et d’acter la dépréciation d’actifs, si elle est douloureuse dans l’immédiat, offre des perspectives intéressants quant à l’avenir. Reste pour(et c’est le plus difficile) de convaincre les actionnaires, grands et petits, qu’ils peuvent indéfiniment prolonger leur diète en se privant de dividendes et de plus values sur une action qui plonge depuis quatre ans  à Accra, Abidjan et Lagos.

home page FINANCIALAFRIK

Laisser un commentaire

Top