ici c'est
Accueil > economie > Taux de change réel : Des gains de compétitivité de 0,7% au mois de février 2017

Taux de change réel : Des gains de compétitivité de 0,7% au mois de février 2017

FLASHACTU.INFO-La compétitivité de l’économie sénégalaise s’est améliorée de 0,7% en variation mensuelle, en rapport avec le différentiel d’inflation favorable (-2,9%), malgré l’appréciation du franc Cfa par rapport aux monnaies des pays partenaires (+2,2%), selon une note de la Direction de la prévision et des études économiques (Dpee).

Durant le mois de février 2017, la compétitivité de l’économie sénégalaise s’est améliorée de 0,7 % en variation mensuelle, en rapport avec le différentiel d’inflation favorable (-2,9 %), malgré l’appréciation du franc Cfa par rapport aux monnaies des pays partenaires (+2,2%), selon le Point mensuel de conjoncture publié lundi dernier par la Dpee.

Face aux pays membres de la zone euro, des gains de compétitivité de 0,4 % sont relevés, en rythme mensuel, à la faveur du différentiel d’inflation (-0,4 %) favorable. En revanche, vis-à-vis des pays de la zone Uemoa, au courant du mois de février 2017, le différentiel d’inflation défavorable (+0,3 %) a entraîné des pertes de compétitivité de 0,3 %.

En glissement annuel, la compétitivité de l’économie s’est détériorée de 0,9 % durant le mois de février 2017 sous l’effet de l’appréciation du franc Cfa par rapport aux monnaies des partenaires commerciaux (+5,1 %), atténuée par le différentiel d’inflation favorable (-4,2 %). En moyenne, sur le premier bimestre de 2017, des pertes de compétitivité de 1,5 % sont enregistrées, reflétant les effets combinés de l’appréciation du franc Cfa (+4,2 %) et d’un différentiel d’inflation favorable (-2,9 %).

Consommation en février : Léger recul de 0,1 % de l’indice des prix
Les prix à la consommation ont reculé de 0,1 % en février 2017, comparativement au mois précédent. Cette évolution est essentiellement due à la baisse des prix de la fonction «Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles» (1,9 %) et de ceux de la santé (-0,2%), selon la Dpee.

Sur une base annuelle, le niveau général des prix à la consommation a progressé de 2,0 %, en février 2017, du fait essentiellement des «produits alimentaires et boissons non alcoolisées» (+6,3 %), notamment le poisson frais (+36,7 %), les céréales non transformées (+6,5 %) et la viande de bœuf (+3,6 %). L’inflation sous-jacente (hors produits frais et énergétiques), s’est située à 0,0 %, en rythme mensuel et à +0,3 %, en glissement annuel.

En termes d’origine, les prix des produits importés sont ressortis en hausse de 0,2 %, entre janvier et février 2017 tandis que ceux des produits locaux se sont contractés de 0,2 %. Sur un an, les produits importés et locaux se sont renchéris respectivement de 1,5 % et de 2,2 %, en février 2017.

 

Laisser un commentaire

Top