ici c'est
Accueil > economie > LE PSE ENTEND RESTAURER LA DISCIPLINAIRE BUDGÉTAIRE (MINISTÈRE DE L’ECONOMIE)

LE PSE ENTEND RESTAURER LA DISCIPLINAIRE BUDGÉTAIRE (MINISTÈRE DE L’ECONOMIE)

FLASHACTU.INFO-Le Plan Sénégal émergent (PSE) qui réserve une place importante à l’efficacité et à l’efficience de la dépense publique a pour objectif majeur de restaurer la discipline budgétaire au Sénégal a indiqué, lundi, Mayacine Camara, coordonnateur de la Direction générale de la planification des politiques économiques (DGPPE) au ministère de l’Economie, des Finances et du Plan.

Prenant part à l’ouverture à Saly-Portudal d’une session de formation en gestion des finances publiques et sur l’analyse des politiques sociales, M. Camara a estimé que le renforcement de capacités des agents aiderait à surmonter la difficulté liée à l’instauration de la discipline budgétaire.

« L’émergence économique et sociale du pays n’est pas imaginable sans un bon suivi du financement public des secteurs et de la performance de ses investissements », a-t-il analysé.

« Dans un contexte marqué par la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (PSE) et par rapport à l’engagement du Sénégal d’atteindre les Objectifs de développement durable (ODD), il est très utile et important pour nous de veiller à la bonne exécution des dépenses publiques », a souligné le fonctionnaire du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan.

La session de formation de Saly-Portudal étalée sur trois jours (24-26 avril) est destinée notamment aux services régionaux de la planification (SRP), de statistique (SRS) et des Agences régionales de développement (ARD) outillés pour faire « une analyse lucide et pertinente des politiques sociales », entre autres.

« Toutes ces actions que nous sommes en train de mener devraient donner au PSE un visage humain. Aujourd’hui, nous constatons que le PSE est en train d’être déroulé et, quelque part, on a l’impression que c’est des infrastructures routières, autoroutières, le train express régional (TER), etc. qu’il faut réaliser. Mais, au-delà de tout cela, il y a la question sociale, le visage humain qui est là et nous sommes là pour garantir à notre action ce caractère social », a relevé Mayacine Camara.

Dans le contexte de la réforme budgétaire et financière, le Sénégal est en train de mettre en place l’ »initiative du budget pour le citoyen », qui est la traduction de la loi de finances sous un format résumé, pour assurer « une meilleure transparence de la dépense publique » au profit des citoyens et de la société civile.

Dans la perspective de la consolidation de la gestion des finances publiques et au vu de l’importance accordée, dans le PSE, à l’Axe 2 sur le développement du capital humain, la protection sociale et le développement durable, M. Camara a estimé qu’il s’avère opportun de mettre en place l’Observatoire de suivi du budget social (OSBS), dans l’optique de mieux suivre l’évolution des dépenses et investissements dans les secteurs sociaux.

Cet OSBS qui vient en complément à l’initiative du budget ouvert aux citoyens, avec un accent particulier sur le budget social et sur l’analyse de l’évolution de sa performance, va permettre aussi aux décideurs et au public d’avoir « une meilleure lecture des dépenses publiques dans les secteurs sociaux au Sénégal ».

« En quelque sorte, nous travaillons à la promotion de cet Observatoire qui consistera à veiller sur une discipline budgétaire qui devrait pouvoir favoriser l’émergence des dépenses sociales dans le cadre de la mise en œuvre du PSE et des ODD », a souligné le coordonnateur de la DGPPE ».

Laisser un commentaire

Top