ici c'est
Accueil > politique > KARIM WADE PRIS ENTRE DEUX FEUX.

KARIM WADE PRIS ENTRE DEUX FEUX.

FLASHACTU.INFO-Quel sort sera réservé au fils de l’ancien président de la République, karim Wade? Depuis son élargissement de prison, le président de l’ex-président se trouve au Qatar. D’aucuns pensent qu’il n’est pas libre de ses mouvements parce qu’il a été acheminé au Qatar par le procureur de Doha juste après la grâce que le président Sall lui a accordé. L’annonce par le gouvernement du Sénégal  du rappel en consultation de son ambassadeur au Qatar risque de changer la donne.
Si Dakar rompt avec Doha, le Qatar ne serait visiblement plus lié par l’accord qui aurait été signé avec le gouvernement du Sénégal pour la libération de Karim Wade. Du coup, Karim pourrait trouver un prétexte pour quitter ce pays.
Furieux du choix du Sénégal, Doha pourrait également armer le fils de l’ancien président pour « emmerder » le Sénégal. Mais des observateurs avertis pensent que Doha a des choses plus importantes à faire que de s’occuper du cas Karim Wade. « La situation est très sérieuse pour Qatar. L’Arabie Saoudite et ses alliés veulent l’isoler économiquement. Ils auront sans doute le soutien des grandes puissances », souligne un analyste.

En attendant de constater l’évolution de la situation, Dakar affiche la fermeté. « Le Sénégal décide, à compter de ce jour mercredi 7 juin 2017, de rappeler, en consultation son ambassadeur au Qatar », rapporte une déclaration du ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur.

Les autorités sénégalaises disent suivre « avec une vive préoccupation » la situation en cours dans la région du Golfe, en référence à la décision de plusieurs pays de la région de rompre leurs relations diplomatiques avec le Qatar.

A travers sa décision de rappeler son ambassadeur, Dakar dit exprimer sa « solidarité agissante » à l’Arabie Saoudite, aux Emirats Arabes Unis, au Bahreïn et à l’Egypte.

Ces quatre pays du Golfe et le Yémen, l’Arabie Saoudite en premier, ont annoncé lundi avoir décidé de rompre leurs relations diplomatiques avec le Qatar, qu’ils ont décidé d’isoler totalement en lui fermant leur espace aérien et leurs frontières terrestres et maritimes.

Ils justifient cette rupture avec leur voisin par son « soutien » à des organisations terroristes, y compris Al-Qaïda, l’État islamique et la confrérie des Frères musulmans.

Le Qatar a réagi en affirmant que ses voisins du Golfe envisagent de le mettre « sous tutelle » et d’étouffer son économie.

Laisser un commentaire

Top