ici c'est
Accueil > politique > Bokk Gis Gis-Samba Bathily tourne le dos a de Pape Diop

Bokk Gis Gis-Samba Bathily tourne le dos a de Pape Diop

FLASHACTU.INFO-Le volcan qui couvait au sein de la formation Bokk Gis Gis de Pape Diop vient d’entrer en éruption. Pour cause, lors d’un point de presse tenu hier, mercredi, dans sa mairie à Ouakam, l’édile de ladite commune, en l’occurrence Samba Bathily Diallo, seul maire libéral de Dakar, a rompu définitivement son compagnonnage avec le patron de la Convergence démocratique et ancien président de l’Assemblée nationale et du Sénat sous Wade.

En effet, c’est à travers un discours à la première personne et avec un ton ferme que le maire de Ouakam a entamé ses propos : « Moi, Samba Bathily Diallo, je ne fais plus partie de la formation politique Bokk Gis Gis. Il n’y a pas de démocratie interne au niveau du parti, je suis aujourd’hui le seul maire libéral au-delà même de Bokk Gis Gis. Je suis un cadre de ce parti et nous n’avons pas donné mandat au secrétaire général ou au président du parti (Pape Diop-ndlr) d’aller faire des négociations, il s’est investi tout seul sans consulter le parti », a martelé d’emblée Samba Bathily.

Le maire de Ouakam a par ailleurs décliné les raisons de sa frustration née des investitures sur lesquelles il a été laissé sur la touche. « Pendant 20 ans, j’ai été toujours investi sur une liste par le Parti démocratique sénégalais. Il y a même beaucoup de listes qui voulaient m’investir. C’est la première fois que je ne figure pas sur une liste. Avant  même que le Pds n’accède au pouvoir, j’ai toujours été investi. J’ai fait ce que j’avais à faire au sein cette formation ».  Et de poursuivre toujours avec les revendications : «Puisque je n’ai pas été investi, alors j’en déduis qu’ils n’ont plus besoin de moi et de l’ensemble des militants qui me soutiennent. Et à partir de ce moment, je n’ai plus ma place dans ce parti. J’ai pris l’entière responsabilité de mettre fin à mon compagnonnage avec Pape Diop».

Le maire Samba Bathily Diallo compte se faire justice lui-même en faisant usage de la loi du talion et de représailles à la hauteur de l’affront subi. « Je n’ai pas à le consulter (Pape Diop-ndlr) avant de me retirer, de la même manière qu’il s’est investi tout seul sans consulter le parti. Je ne suis pas le seul membre de Bokk Gis Gis qui soit frustré par cette investiture et sur cela, nous sommes en train de nous consulter pour mettre sur pied un mouvement ou une formation politique ».

Il faut dire de même que le maire de Ouakam et compagnie ne comptent pas en rester-là. Ils prévoient par ailleurs « d’abord pour les législatives de continuer les consultations, avant de revoir la possibilité de rejoindre le camp présidentiel si ce dernier est prêt à nous soutenir, à nous aider à faire nos propres réalisations », a laissé entendre l’édile de la commune de Ouakam.

Laisser un commentaire

Top