ici c'est
Accueil > politique > LEGISLATIVES-Les acteurs de la presse invités à un traitement équitable

LEGISLATIVES-Les acteurs de la presse invités à un traitement équitable

FLASHACTU.INFO-Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) tient à une couverture médiatique équitable pour les prochaines Législatives.  C’est  pourquoi il a réuni hier les acteurs de la presse, de la Cena et de la direction générale des élections pour une rencontre de sensibilisation.

 

Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) a organisé hier, à l’endroit de la presse, une rencontre d’information et de partage sur la couverture médiatique des élections législatives du 30 juillet. Une occasion pour les acteurs de ce secteur de faire état de leurs préoccupations par rapport à la démarche à adopter. Ceci  pour se conformer aux recommandations du Cnra, lors de la précampagne et de la campagne. Selon Matar Sall, membre du Conseil, les médias doivent avoir un certain comportement pour préserver l’équilibre et permettre à toutes les coalitions d’être représentatives. D’ailleurs, durant les débats et discussions, les différents orateurs ont pour la plupart axé leurs interventions sur les difficultés des médias à couvrir les 47 listes retenues pour ces scrutins.

Dans ce sens, M. Sall précise que l’essentiel est d’éviter de consacrer trop de place à une liste au détriment des autres. ‘’Il faut faire de son mieux pour donner la voix à tout le monde. C’est surtout à la RTS que cette disposition doit être appliquée, car c’est la chaîne qui diffuse le journal de la campagne’’, a-t-il fait savoir. Avant de demander aux journalistes d’éviter de dire que ‘’certaines listes n’ont pas de poids’’, car explique le membre du Cnra, ce n’est pas à eux de le dire. Selon lui, équité et équilibre ne signifient pas traiter toutes les 47 listes. Parce que, explique-t-il, ce n’est pas aux médias d’organiser les activités des partis politiques.

Le journaliste Ibrahima Bakhoum, pour sa part, pense que personne ne doit être lésé durant ces scrutins. ‘’Nous sommes dans une compétition électorale, alors, on ne doit parler ni de grandes encore moins de petites listes. On ne demande pas aux journalistes d’être objectifs, mais plutôt honnêtes’’, recadre-t-il. Les organisateurs renseignent également qu’il est interdit aux médias en temps de campagne toute publicité comme les publireportages en faveur d’une coalition. Une pratique  qui, selon eux, ne respecte pas le principe d’équité.

Par ailleurs, il faut préciser que  la rencontre n’a pas enregistré que la participation des acteurs de la presse : le Cnra a voulu adopter une démarche inclusive, en invitant la Direction générale des élections (Dge) représentée par Bernard Casmir Demba Cissé et la Commission électorale nationale autonome (Cena), représentée par Issa Sall, pour améliorer les conditions de la couverture médiatique.

Laisser un commentaire

Top