ici c'est
Accueil > economie > La BAD octroie un crédit de 38 millions d’euros à Coris Bank International, CBI

La BAD octroie un crédit de 38 millions d’euros à Coris Bank International, CBI

FLASHACTU.INFO-La cérémonie de signature de l’accord de ligne de crédit entre la BAD et CBI a eu lieu le vendredi 14 juillet 2017 à la représentation de la BAD à Ouagadougou au Burkina Faso. Cet accord est une possibilité d’ouvrir une nouvelle page dans l’histoire de la Coopération entre le Groupe de la BAD et le secteur financier du Burkina Faso.
L’accord de prêt de 38 millions d’euros, soit environ 25 milliards de FCFA vise à soutenir la dynamique de croissance de CBI, la réalisation des cinq (5) priorités stratégiques identifiées par la CBI à savoir : « Electrifier l’Afrique », « Nourrir l’Afrique », « Intégrer l’Afrique », « Industrialiser l’Afrique et « Améliorer la qualité des vies des africains ». Les fonds seront destinés en priorité au financement des besoins en capitaux à moyen et long terme de 43 entreprises, dont 33 PME/PMI, évoluant dans les secteurs de la transformation de produits agricoles et des services (santé, éducation, sécurité). L’implémentation des différents sous-projets devrait permettre la création de 700 emplois directs permanents et près de 520 emplois directs temporaires. Le nombre d’emplois féminins induits attendu étant de 200. Grâce aux financements apportés à deux (2) programmes immobiliers, le projet devrait également contribuer à la création de 320 logements.
Selon le Représentation Résident de la BAD, Georges BOHOUSSOU, « La BAD s’honore du partenariat privilégié la liant à CBI et réitère ses félicitations à la Haute Direction ainsi qu’au personnel de cette institution, qui, grâce à la conjonction de leurs efforts, ont permis à CBI de glaner d’importants prix et distinctions, la hissant au rang des structures financières africaines les plus prometteuses » Prenant la parole à son tour, le Directeur Général de CBI Burkina, Diakarya OUATTARA, a salué l’excellent partenariat qu’entretiennent les deux (2) institutions et la disponibilité des dirigeants de la BAD à la consolidation des relations au profit du secteur privé burkinabè.
financialafrik

Laisser un commentaire

Top