ici c'est
Accueil > politique > VOTER BENNO, C’EST CAUTIONNER LA GOUVERNANCE SCANDALEUSE Ousmane Sonko

VOTER BENNO, C’EST CAUTIONNER LA GOUVERNANCE SCANDALEUSE Ousmane Sonko

FLASHACTU.INFO-Le leader de Pastef continue sa campagne électorale à travers l’intérieur du pays. A Saint-Louis hier, Ousmane Sonko, tête de liste nationale  de la Coalition Ndawi Askan Wi/Alternance du Peuple a pris le temps d’expliquer aux populations le contenu de son programme intitulé ‘’Contrat-Législature’. Un document  de campagne  qui comprend 13 mesures avec pour objectif, d’opérer un changement total à l’Assemblée nationale au sortir des Législatives du 30 Juillet prochain. Et  malgré la présence de Me Abdoulaye  Wade dans la cité de Mame Coumba Mbang, la tête de file de Ndawi Askan Wi  a investi les rues de Saint-Louis à la rencontre  des électeurs.

Ancien étudiant à l’Université Gaston Berger, il dit : ‘’Saint-Louis m’a façonné car j’y ai acquis des connaissances coraniques et universitaires, alors, il m’est impensable de tourner le dos à cette ville qui symbolise la Téranga sénégalaise et la paix, c’est pourquoi je lance un appel à mes concitoyens à réfléchir deux fois avant de voter Benno qui a pour seul objectif de mettre le pays à genou’’. Très critique à l’égard du pouvoir, il poursuit : ‘’L’espoir est brisé avec Macky Sall. Voter Benno  équivaudrait  à cautionner d’une manière ou d’une autre la gouvernance scandaleuse qui a accompagné la gestion du président Sall depuis son accession à la magistrature suprême’’

Sur sa lancée, le leader de Pastef a fait comprendre aux électeurs de Saint-Louis, qu’ils ne doivent pas se tromper de choix dans l’élection des députés de la 13 éme législature. ‘’Votre ville est confrontée à des problèmes d’environnement avec l’avancée de la mer, le manque d’infrastructures sportives, la vétusté des bâtiments dans l’île, menacée d’ailleurs de déclassement’’,  a-t-il soutenu.

Revenant sur le bilan de la douzième législature, Ousmane Sonko pense que l’Institution parlementaire ne doit pas être au service de l’Exécutif. ‘’L’Assemblée nationale doit veiller aux actions de l’Exécutif et non se plier aux décisions du chef qui vous a mis sur une liste’’, a-t-il dénoncé.

Laisser un commentaire

Top