ici c'est
Accueil > politique > SEN PS-L’EXCLUSION DE KHALIFA SALL ET CIE FORTEMENT RECLAMEE

SEN PS-L’EXCLUSION DE KHALIFA SALL ET CIE FORTEMENT RECLAMEE

FLASHACTU.INFO-L’idée d’une exclusion de Khalifa Sall, Bamba Fall et Barthélémy Dias du parti socialiste (Ps) a été remise au goût du jour jeudi dernier lors du secrétariat exécutif national (sen). En effet,  Cheikh Seck, Aissatou Sow Diawara et Mamadou Faye ont demandé à ce que les instances socialistes puissent statuer sur le cas du maire de Dakar et de ses camarades.

Le sort de Khalifa Sall et de ses camarades au sein du Parti socialiste (Ps) n’est pas encore scellé. Le Secrétariat exécutif national (Sen) du Ps avait mis en garde Khalifa Sall et Cie en leur indiquant que la présentation d’une liste parallèle à celle de Benno Bokk Yaakaar (Bby) est passible d’exclusion. Ces menaces n’ont pas eu d’effet puisque le maire de Dakar a été porté tête de liste nationale de la coalition Mankoo Taxawu Senegaal (Mts). Ses proches Bamba Fall et Barthélémy Dias ont été investis sur la liste départementale de Mts. Cette posture contraire aux directives du parti a irrité plus d’un responsable socialiste. Et jeudi dernier, lors de la réunion du Secrétariat exécutif national, des ténors socialistes sont montés au créneau pour réclamer  l’exclusion de l’édile de la capitale et de ses lieutenants. Parmi eux, l’ancien ministre de l’Hydraulique et cacique du parti Mamadou Faye et les députés Aida Sow Diawara et Cheikh Seck. Ils ont demandé à ce que les instances du Ps statuent au plus vite sur les cas de Khalifa Sall et Cie. Mais selon nos sources, Ousmane Tanor Dieng n’a pas voulu trancher le débat.

Le patron des socialistes compte sur les renouvellements des instances du parti en 2018 pour décider du sort du maire de Dakar actuellement en prison et de ses partisans. Cependant, dans un communiqué parvenu à «L’As», le député socialiste Cheikh Seck annonce que Khalifa Sall, Bamba Fall et Barthélémy Dias ne sont plus membres du Ps et que leur exclusion leur sera bientôt notifiée.

CHEIKH SECK CRAINT OUSMANE SONKO…

Par ailleurs, le maire de Ndindy, qui s’est félicité de la victoire de Bby lors du scrutin du 30 juillet dernier, a taclé les apéristes de sa localité. Il soutient que l’Apr a voulu le sanctionner en demandant à ses militants de voter contre la coalition Benno Book Yakaar au profit du Parti démocratique sénégalais (Pds). «Une démarche incohérente venant d’un allié mais elle n’a pas eu d’effet puisque que Bby est sortie victorieuse des élections législatives », dit-il. En outre, Cheikh Seck plaide pour que l’Assemblée nationale soit dotée d’un bureau digne de ce nom. D’après le responsable socialiste, n’importe qui ne doit pas avoir la possibilité de figurer dans le bureau de l’hémicycle. Ses craintes se justifient par la présence dans la nouvelle législature de politiciens chevronnés et ambitieux tels que Ousmane Sonko, Mamadou Diop Decroix, Mamadou Lamine Diallo et les 9 autres parlementaires qui viennent du plus fort reste. «Ils sont d’anciens ministres ou parlementaires. Ils sont avertis et ils connaissent bien comment fonctionne une Institution pareille», a prévenu le député-maire de Ndindy.

Laisser un commentaire

Top