ici c'est
Accueil > economie > ‘’La concurrence n’empêchera pas la SOCOCIM d’avancer’’dg

‘’La concurrence n’empêchera pas la SOCOCIM d’avancer’’dg

best essay writers review essay writers in the us FLASHACTU.INFO-La SOCOCIM Industries n’est pas et ne sera pas ébranlée par la concurrence. C’est l’avis de son directeur général qui présidait, mercredi dernier, la cérémonie de distribution de moutons de Tabaski aux imams et aux oulémas de Rufisque et de Bargny.

http://rlcconstruct.com/?p=best-writing-service-research-paper

road safety phd thesis  

top essay editing service

http://albgym.fr/?p=economics-research-paper-writing-help La SOCOCIM Industries compte faire face à la féroce concurrence dans le secteur de la cimenterie. D’ailleurs, son directeur général estime que le cimentier ‘’reste leader dans le domaine du ciment et de très loin’’, malgré la présence de deux autres entreprises sur le marché. Youga Sow fait noter que SOCOCIM truste ‘’56 à 58 % de parts de marché’’. Tout sauf un hasard, lorsque l’on sait que, dit-il, ‘’les références des produits SOCOCIM, personne n’en discute’’. Le directeur général explique que, face à la concurrence, la cimenterie rufisquoise ne cesse d’innover. ‘’Une nouvelle dialectique qui est en jeu et qui fait qu’aujourd’hui, nous estimons être à la place qui est la nôtre. C’est être au-dessus de 55,56 % des parts de marché’’, informe-t-il.

dissertation inaugural

http://gccwines.com/making-research-paper/ making research paper Actuellement, avec la présence de trois cimenteries sur le sol sénégalais, la concurrence est forte. La SOCOCIM met 3,500 millions de tonnes sur le marché national et sous-régional, par an ; les Ciments du Sahel 3 millions de tonnes ; Dangote 1,500 million de tonnes. D’où une capacité de l’ordre de 8 millions de tonnes par an. Or, ‘’le marché du Sénégal, en 2016, a terminé à 3 millions 200 mille tonnes. Cela ne fait pas même pas la moitié de 8 millions’’, interpelle Youga Sow.

a tale of two cities homework help

go here Il y a donc une surcapacité qui fait tourner la SOCOCIM et les autres cimenteries vers la sous-région. Mais, fait noter le DG de la SOCOCIM, ‘’des broyeurs sont en train d’être installés au Mali. Vous avez entendu parler de SIMAF, les Marocains sont là-bas. Dans quelques années, est-ce qu’on pourra envoyer du ciment dans ce pays ? Non, on ne pourra pas, le marché est fortement surcapacité’’. Cette surcapacité a un effet positif chez les clients. A en croire le directeur général de SOCOCIM-Industries, ‘’nous avons le prix du ciment le plus bas de l’Afrique de l’Ouest. Les prix du ciment ont diminué de presque de 15 %, au cours des cinq dernières années’’.

custom essays uk

source Le directeur général de la SOCOCIM s’exprimait, mercredi dernier, en marge de la cérémonie annuelle de distribution de moutons de Tabaski aux imams et aux oulémas de Rufisque et de Bargny. Cette année, la cimenterie a fait don de 38 béliers. D’autres, par contre, ont reçu des enveloppes.

click here

Laisser un commentaire

Top