ici c'est
Accueil > societe > SÉNÉGAL-La quatrième édition du festival Ciné Droit Libre se tient sous la thématique « Migrations : loin de chez moi ? »

SÉNÉGAL-La quatrième édition du festival Ciné Droit Libre se tient sous la thématique « Migrations : loin de chez moi ? »

FLASHACTU.INFO-« Ciné Droit Libre » est un festival alternatif consacré aux films sur les droits humains et la liberté d’expression en Afrique. Créé en 2005, ce festival s’illustre comme l’un des plus grands festivals de cinéma sur les droits humains en Afrique subsaharienne.

Organisé par Studio Sankara & l’Association Semfilms sous la thématique « Migrations : loin de chez moi ? », cette quatrième édition qui se tient à Dakar du 20 au 23 Septembre 2017, s’est fixé comme objectif de donner une plateforme d’expression aux cinéastes et journalistes du monde entier dont les œuvres sont censurées ou connaissent des difficultés de diffusion à cause de leur contenu engagé.

Une thématique qui se justifie par un contexte mondial marqué par le phénomène migratoire qui a pris une ampleur inquiétante ces dernières décennies, avec des vagues de déplacements de population dans des conditions bafouant toute dignité humaine et suscitant des interrogations à tous les niveaux. Les milliers de morts dans la méditerranée chaque année, les rescapés sur les côtes de Lampedusa et autres cas ne cessent de rappeler l’ampleur terrifiante du problème.

Face à cette crise des migrants et le lot de violations de droits humains qui en découle, Ciné Droit Libre a décidé cette année de susciter la réflexion autour de ce triptyque : migrations-immigrations clandestines-réfugiés. Il s’agira lors de cette édition de poser le débat sur l’idée de  » Partir et ne pas revenir ! « .

Il est urgent de provoquer le débat, de susciter des réflexions et d’inciter la jeunesse et les populations à mieux cerner la migration avant de commettre l’irréparable.

Le festival évoquera, au-delà de ces sujets directs et poignants de migrations, des thèmes connexes comme les questions de gouvernance et de démocratie notamment en Afrique, qui constituent un des principaux facteurs de migration de ces jeunes désœuvrés, sans espoir et n’attendant plus rien de leurs pays.

Il s’agit, de promouvoir et défendre les droits humains ainsi que la liberté d’expression à travers le cinéma en :

  • Diffusant des films documentaires et fictions;
  • Exposant et dénonçant à travers les films, les atteintes ou violations aux droits de l’Homme;
  • Sensibilisant les citoyens afin qu’ils s’approprient la nécessité de prendre en compte le respect des droits humains sous toutes ses formes ;

Plusieurs personnalités du monde la culture et des droits humains tel que Alioune TINE, Président d’Amnesty International, bureau Afrique de l’Ouest, Apoline Traoré réalisatrice burkinabée, Moussa Touré réalisateur sénégalais, le réalisateur ivoirien Patrick Feindo, (…) animeront des débats et des forums sur les droits humains, la liberté d’expression, la démocratie, le développement humain, l’environnement, …

Une douzaine de films engagés sont sélectionnés pour cette édition du festival dont de nombreuses exclusivités :

  • « La pirogue » de Moussa Touré (Sénégal, 2014)
  • « Frontières» de Apolline Traoré (Burkina Faso, 2017, 90mn)
  • « Contre Pouvoirs » de Malek Bensmaïl (Algérie, 2015, 97mn)
  • « Place à la révolution » de Galadio Parfait Kaboré (Burkina Faso, 2017, 90mn)
  • « Winnie», Pascale Lamche, (France, Afrique du Sud, 2017, 98mn)
  • « I am not your negro » de Raoul Peck (Haiti/France/USA, 2017, 1h37mn)
  • « Wulu» de Daouda Coulibaly (France/Mali/ Sénégal, 2017, 95mn

Et bien d’autres œuvres que vous aurez le plaisir de découvrir dans le programme.

Laisser un commentaire

Top