ici c'est
Accueil > international > Attaque au couteau à la gare de Marseille, deux morts

Attaque au couteau à la gare de Marseille, deux morts

phd research proposal gender FLASHACTU.INFO-Un homme a tué deux jeunes femmes au couteau sur le parvis de la gare Saint-Charles à Marseille, dimanche 1er octobre vers 13h45 (heure locale) avant d’être abattu par des militaires, a annoncé le préfet de police. La gare a été évacuée. Le parquet de Paris annonce l’ouverture d’une enquête en flagrance pour assassinat en relation avec une entreprise terroriste. Dans la soirée, le groupe Etat islamique a revendiqué l’attaque par le biais de son organe de propagande.

http://garagedoorsprovo.com/?p=dissertation-consulting-service-et-juge-administratif http://neoalign.com/cause-and-effect-essay-help/ ♦ Ce que l’on sait de l’attaque

http://agrocorps.com/?p=cable-park-business-plan « Deux victimes sont décédées par arme blanche », a déclaré le préfet de police Olivier de Mazières. La première victime qui a été égorgée est morte sur le coup, la deuxième a été poignardée au thorax et à l’abdomen, elle est décédée un peu plus tard des suites de ses blessures. Les deux victimes qui était âgées d’une vingtaine d’années sont en cours d’identification.

http://www.alconi.ro/?someone-write-my-paper L’assaillant aurait crié « Allahou Akbar » (« Dieu est le plus grand ») selon une source proche de l’enquête, qui confirme la piste terroriste. L’homme âgé entre 25 et 30 ans a agi seul. Il était armé de deux couteaux, l’un a été retrouvé sur le lieu du meurtre, l’autre a été abandonné plus loin. Il a été neutralisé et abattu par les militaires de l’opération Sentinelle qui patrouillaient autour de la gare. Selon le quotidien La Provence, le soldat qui a tué l’assaillant est un réserviste de l’opération Sentinelle. Agé de 24 ans, il participe un week-end sur deux aux patrouilles. Après avoir procédé à des sommations, il a tiré deux fois sur le malfaiteur.

http://www.yecss.com/hotel-rwanda-essay/ L’assaillant n’avait pas de papiers d’identité sur lui. La police a prélevé ses empreintes pour les comparer sur le fichier national. L’individu serait inconnu des services antiterroristes et n’était pas fiché S. Il était néanmoins connu des services de police pour des faits de petite délinquance, selon des sources proches de l’enquête. « L’identité de l’homme est encore en cours de vérification mais ses empreintes le rattachent à des faits de droit commun » sous différentes identités, a précisé l’une de ces sources. A ce stade, aucune de ces identités n’est connue des services de renseignement, ont ajouté les sources proches de l’enquête.

how do research papers help students Il y a eu un mouvement de panique à l’intérieur de la gare qui était bondée en ce début d’après-midi. Les forces de l’ordre ont demandé aux Marseillais d’éviter le secteur de la gare, dont tous les accès ont été fermés, une importante opération policière étant toujours en cours. Un cordon de sécurité empêche tout accès à la gare. La police scientifique travaille sur les lieux.

watson-glaser critical thinking appraisal form a Des opérations de déminage ont eu lieu. Le trafic SNCF a été totalement interrompu avant de reprendre partiellement. Les voyageurs qui devaient prendre un train ont été évacués. Ceux qui devaient arriver gare St-Charles sont restés bloqués dans les trains plusieurs heures. La SNCF a mis en place un numéro vert – le 0 800 120 821 – pour « s’occuper de toutes les personnes qui ont été les témoins de cette agression énorme », a annoncé Guillaume Pépy, le président de la SNCF.

best resume writing service for educators in uk http://topmarketdownloads.com/product/adobe-cc-2014-master-collection/ Buy Adobe CC 2014 Master Collection ♦ Gérard Collomb à Marseille

http://www.regobuy.com/do-my-admission-essay-family/ Gérard Collomb s’est immédiatement rendu à Marseille après l’attentat, où il est arrivé en fin d’après-midi. Le ministre de l’Intérieur s’est brièvement exprimé face à la presse depuis le parvis de la gare aux alentours de 19h, admettant que « cet acte pourrait être de nature terroriste » mais que « à cette heure, il n’est pas possible de le confirmer ».

http://akada.org/your-aztec-homework-helper/ Le procureur de la République de Marseille et le procureur de la République de Paris devraient dévoiler prochainement plus d’informations. Le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin (LR), présent lors de ce point presse, a pour sa part affirmé qu’il ne doutait pas de la nature terroriste de l’attaque.

see watch Le groupe EI revendique l’attaque

Dans la soirée, le groupe Etat islamique a revendiqué l’attaque, dans un communiqué diffusé par son agence de propagande Amaq et relayé par le centre américain de surveillance des sites jihadistes, SITE.

creativity and writing ♦ Réactions

Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, assure sur Twitter une « mobilisation totale de l’Etat aux côtés des Marseillais ».

« Prenons ces actes barbares pour ce qu’ils sont : des actes de guerre, et non des crimes de droit commun », a tweeté Marine Le Pen, la présidente du Front national.

« La tragédie de Marseille nous rappelle que l’état d’urgence reste nécessaire. Il ne peut ni être levé ni banalisé dans une loi ordinaire », a tweeté de son côté Nicolas Dupont-Aignan, le président de Debout la France.

« Tout mon soutien aux proches des deux victimes. Les Parisiens sont aux côtés des Marseillais. Nous pensons très fort à vous » a tweeté Anne Hidalgo, maire de Paris.

« Marseille pleure avec ses pauvres victimes. L’assassin aussi répugnant que ses motifs » a tweeté plus tardivement Jean-Luc Mélenchon, patron de La France insoumise et député de Marseille.

« Nous ne baissons pas la garde. Colère et tristesse pour les victimes. Soutien aux militaires et policiers de Sentinelle qui nous protègent », a réagi le Premier ministre Edouard Philippe sur les réseaux sociaux (Twitter).

« Toutes mes pensées et ma solidarité pour les deux victimes de l’attaque à Marseille. Notre vigilance doit rester maximale. », a commenté l’ex-chef de l’Etat François Hollande.

Profondément indigné par cet acte barbare, en peine avec les familles et les proches des victimes de Marseille.
Je salue les militaires de Sentinelle et les policiers qui ont réagi avec sang froid et efficacité.

L’archevêque de Marseille, Mgr Georges Pontier et Jean-Marc Aveline, évêque auxiliaire de la ville, ont témoigné dans un communiqué leur soutien aux proches et aux familles des victimes : « Nous exprimons notre profonde sympathie aux proches et aux familles des victimes, les assurant de la prière de la communauté catholique de Marseille. Nos pensées vont aussi vers les militaires de l’opération Sentinelle et vers tous ceux qui veillent sur notre sécurité. Face à la violence qui vient d’endeuiller notre ville, ne cédons pas à la peur : restons unis et solidaires ».

Laisser un commentaire

Top