ici c'est
Accueil > economie > logements sociaux à Diamniadio et Lac Rose : La Bidc accorde un prêt de 7 milliards de FCfa à la Bhs

logements sociaux à Diamniadio et Lac Rose : La Bidc accorde un prêt de 7 milliards de FCfa à la Bhs

home page http://gsncyprus.com/?p=research-paper-on-adhd FLASHACTU.INFO-En bénéficiant d’une ligne de financement d’un crédit de 7 milliards de FCFa, octroyée par la Banque d’investissement et de développement de la Cedeao, la Banque de l’habitat du Sénégal (Bhs) compte apporter une réponse structurelle à la question de logements sociaux au Sénégal.

http://talkingtech.net/writing-companies/ writing companies

http://lautanbisnis.com/?p=carters-typewriter-ribbon-and-carbon-paper-cabinet-box-antique La Banque d’investissement et de développement de la Cedeao (Bidc) a accordé un prêt de 7 milliards de FCfa à la Banque de l’habitat du Sénégal (Bhs). La signature s’est déroulée, hier, au siège de la Banque de l’habitat du Sénégal. Cette convention de financement vise à soutenir la production de logements sociaux dans les Pôles urbains de Diamniadio et du Lac Rose. Le directeur général de la Bhs, Mamadou Bocar Sy, a indiqué que par ce geste, la Bidc répond à une vocation de soutenir l’investissement dans les pays de la Cedeao et leur développement. « Vous avez compris que financer un logement est un acte de développement compte tenu des effets indus de l’écosystème du logement dans l’économie », a-t-il dit. La Banque de l’habitat du Sénégal a financé, à ce jour, sur ressources propres, 6 promoteurs pour 26 milliards de FCfa pour la réalisation de 2.660 logements. Toutefois, le besoin de financement est estimé à plus de 80 milliards de FCfa. « Ce sont des besoins énormes et la Bhs ne peut pas tous les porter. Les efforts doivent être mutualisés et votre intervention (Bidc) est la bienvenue », a estimé M. Sy. Selon lui, ce prêt va accroître la capacité de financements de la Bhs. « Nous serons moins seuls à partir d’aujourd’hui car nous allons cheminer avec un partenaire de choix pour apporter une réponse structurelle à la question de logements dans notre pays », s’est félicité Mamadou Bocar Sy. « La signature de cet accord est une preuve de l’engagement de la Bidc pour le développement de la sous-région et une action concrète de votre appui dans la promotion du secteur privé africain », a –t-il ajouté. Mamadou Bocar Sy a ainsi rappelé que la Bhs est à sa trente-huitième année au service du logement social avec « plus de 200 milliards de FCfa de crédits accordés ; un accompagnement adapté des professionnels de l’immobilier et un crédit sur mesure aux particuliers avec des taux concessionnels de 5 à 7, 5 % et sur des durées pouvant aller jusqu’à 25 ans ».

help writing research paper apa

enter dissertation in long distance learning Accompagner le secteur privé john nash phd thesis length Le président de la Banque d’investissement et de développement de la Cedeao, Bashir Mamman Ifo, s’est réjoui de la signature de cette convention. « La finalité devrait permettre d’apporter une réponse structurante à la demande de logement dans la région de Dakar et contribuer à la réalisation du Pse dont l’habitat figure parmi les leviers prioritaires », a-t-il déclaré. Cette ligne de crédit devrait, selon lui, « contribuer au renforcement de la capacité d’intervention de la Bhs et soutenir l’entrepreneuriat au Sénégal ». Il a affirmé que la signature de cet accord est « une preuve supplémentaire de l’engagement de la Bidc à accompagner la promotion du secteur privé sénégalais et au-delà, le développement du pays ». Bashir Mamman Ifo a rappelé que la Bidc a participé à la réalisation de nombreux projets au Sénégal et il reste convaincu qu’il n’y a aucun doute que ce financement permettra d’appuyer les efforts déjà engagés par la Bhs. Le Délégué général au Pôle urbain de Diamniado et du Lac Rose, Seydou Sy Sall, a apprécié la signature de cette convention de financement qui sera, selon lui, d’un « appui considérable dans le développement des pôles urbains lancés dans la politique de renouveau urbain ». «S’il nous est possible de disposer du foncier, de l’expertise technique ; ce qui est plus difficile reste comment lever les financements, élément central qui permet de développer les pôles », a dit M. Sall, affirmant que « les pôles urbains constituent une innovation, une nouveauté ». « La Bhs, à côté d’autres structures, fait partie des pionniers qui ont cru, dès le départ, à celle-ci dans un moment difficile de croire qu’il était possible de développer, sur une plaine vierge, une ville nouvelle », a-t-il magnifié.

http://bsqmgroup.com/?p=write-good-essay

Buy personal narrative essay lesoleil

click

Laisser un commentaire

Top