ici c'est
Accueil > politique > EXCLUSION DE KHALIFA SALL ET CIE-LES SECRÉTAIRES DE COORDINATIONS DU PS CONVOQUES SAMEDI

EXCLUSION DE KHALIFA SALL ET CIE-LES SECRÉTAIRES DE COORDINATIONS DU PS CONVOQUES SAMEDI

FLASHACTU.INFO-En sa qualité de secrétaire général du Parti socialiste (Ps), Ousmane Tanor Dieng a convié samedi prochain tous les secrétaires de coordinations à une rencontre à la maison du parti socialiste.  Cette rencontre s’inscrit, d’après des sources de «l’As», dans la dynamique d’exclusion des dissidents socialistes amenés par Khalifa Sall que devrait acter le bureau politique. En effet, Tanor veut préparer le terrain en attendant la réunion du bureau politique en novembre.

Après la réunion du Secrétariat exécutif national (Sen) du Parti socialiste de samedi dernier au cours de laquelle il a été proposé l’exclusion des dissidents constitués entre autres de Khalifa Sall, de Me Aïssata Tall Sall, de Bamba Fall et de Barthélémy Dias, la procédure d’exclusion avance à grand pas. Même s’il faut attendre la réunion du Bureau politique prévue en novembre prochain pour entériner le souhait du Secrétariat exécutif national, le président du Haut conseil des collectivités territoriales est plus que jamais déterminé à se séparer des dissidents. Et le prochain acte en perspective de cette exclusion se fera en dehors des instances du parti.

En effet, Ousmane Tanor Dieng a convoqué par lettre circulaire tous les secrétaires de coordinations du Ps samedi prochain à la Maison du parti. Une rencontre qui sera élargie aux différentes structures des jeunes et des femmes. Même si le motif de cette réunion n’a pas été spécifié, «L’As» a appris que cette rencontre a été convoquée pour informer, consulter et recueillir l’avis des différents secrétaires de coordinations pour l’exclusion prochaine des dissidents.

Par cette démarche, le patron des verts de Colobane, va jauger sa popularité au sein de l’appareil socialiste. Une popularité qui ne risque cependant pas d’être remise en cause, malgré la scission que traverse le Ps. Avec l’incarcération du maire de Dakar dans une affaire de détournement de fonds, le Ps est divisé en deux blocs antagonistes. Par conséquent, les invités à la rencontre de ce samedi ne risquent pas d’apporter la contradiction au natif de Nguégniène. Autrement dit, le conclave de demain va épouser l’onction des secrétaires de coordinations qui vont, à leur tour avaliser le passage à la guillotine de Khalifa Sall et ses partisans.

Mais, il faut souligner que la bataille est loin d’être remportée par le camp du président du Hcct, même si le Secrétariat exécutif national considère que l’édile de la capitale et Cie se sont auto-exclus. «Des camarades responsables poursuivant des ambitions personnelles ont délibérément choisi et continuent de ramer à contre-courant des décisions majoritaires. Ils ont ainsi quotidiennement posé des actes de défiance notoire, portant gravement atteinte à l’image, à l’unité et aux intérêts de parti. Parmi ces actes, il y a la création de mouvements à caractère politique et plus récemment la constitution de listes concurrentes, lors des élections législatives, en violation flagrante des règles de discipline et de démocratie», s’était indigné le secrétaire permanent du Ps au sortir du Sen. Devant ces accusations, les mis en cause avaient jugé «illégitime » cette démarche. «Si le bureau politique s’aventure à prendre une telle décision, celle-ci serait puérile et futile ; futile parce que dépourvue de légitimité et de sérieux», avait cogné Me Aïssata Tall Sall avant d’ajouter que le communiqué du Sen était anonyme et ne citait personne. En dehors du maire de Podor, les autres responsables mis en cause attendent la décision du bureau politique pour apporter la réplique.

Laisser un commentaire

Top