ici c'est
Accueil > politique > Hcct-La gestion patrimoniale de l’Institution décriée

Hcct-La gestion patrimoniale de l’Institution décriée

FLASHACTU.INFO-Ce n’est pas seulement au sein du Ps que Ousmane Tanor Dieng est controversé. De membres du Haut Conseil des Collectivités territoriales (Hcct) sont en rogne contre lui. Ils lui reprochent sa gestion patrimoniale de l’Institution et lui réclament leur dotation mensuelle en carburant qu’il refuse de leur remettre depuis un an sous prétexte qu’il n’ont pas de véhicules alors qu’au même moment, les nouveaux députés ont reçu leur dotation dans les mêmes conditions.

Malgré son budget de 6,5 milliards, le Haut Conseil des Collectivités locales (HCCT) n’est pas encore dans les dispositions pour permettre à ses membres de travailler dans de bonnes conditions. Même si cette situation ne les empêche pas de travailler, certains hauts conseillers se demandent tout de même pourquoi le président de l’Institution, Ousmane Tanor Dieng ne les dote pas en carburant. Pourtant la dotation en carburant à l’ensemble des hauts conseillers figure bien dans le budget de l’Institution.

A en croire nos sources, le prétexte de l’absence de véhicules ne saurait prospérer parce qu’un bon nombre de membres de l’Institution dispose de véhicules. Du moment où la dotation en carburant est budgétisée, nos interlocuteurs pensent qu’ils devaient en bénéficier. La preuve, disent-ils, les députés de la 13e législature qui n’ont pas encore de véhicules reçoivent pourtant chaque mois leur dotation en carburant. Nos interlocuteurs accusent le président du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT), Ousmane Tanor Dieng de gestion «opaque et patrimoniale de l’institution à l’image du Parti socialiste ».

Au chapitre des griefs toujours, nos sources dénoncent le fait que les commissions ne disposent pas budget à l’instar de leur collègue du Conseil économique, social et environnemental (Cese) et de l’Assemblée nationale, pour son fonctionnement. Au même moment où ils s’interrogent sur le retard de la dotation en véhicules des membres, mais également sur les conditions de réfection du siège devant abriter le Hcct. Toutefois, au sujet des véhicules, il se dit qu’il a été décidé de concert avec le gouvernement «de ne pas trop parler des véhicules de peur de braquer les populations qui peuvent qualifier de futile et budgétivore le Haut Conseil des Collectivités Territoriales».

Joint au téléphone, un Haut Conseiller proche du président Ousmane Tanor Dieng minimise ces récriminations «parce qu’elles n’entament en rien le fonctionnement de l’Institution». Il confie que le Hcct fonctionne correctement même s’il y a des choses qui doivent être améliorées. Il faut juste être patient parce qu’il s’agit d’une nouvelle institution qui n’a fait qu’un an de fonctionnement. Il n’y a pas matière à disserter sur les dotations en carburant, parce que les conseillers ne disposent pas encore de véhicules de fonction. Il rassure qu’ils auront tous les avantages qui vont avec leur titre, notamment les véhicules, la dotation en carburant etc. A ses yeux, le travail déjà abattu par Ousmane Tanor Dieng et compagnie est plus important que les problèmes de logistiques et de dysfonctionnements.

Laisser un commentaire

Top