ici c'est
Accueil > Actualité > «JE REFUSE QUE L’AEROPORT BLAISE DIAGNE PORTE MON NOM»

«JE REFUSE QUE L’AEROPORT BLAISE DIAGNE PORTE MON NOM»

FLASHACTU.INFO-L’ancien Président Abdoulaye Wade a rencontré les cadres de son parti hier. Une réunion de la Fédération nationale des cadres libéraux (Fncl) qui a rapidement pris les allures d’une séance de clarification, de remobilisation et de recadrage. Visiblement en forme, le pape du Sopi y est allé à fond dans les révélations sur ses maisons restituées, le retour de Karim Wade et son refus de voir l’Aibd porter son nom.

Après l’éjection de Cheikh Seck, président de la Fédération nationale des cadres libéraux (Fncl), le secrétaire général Abdoul Aziz Diop tient désormais les mannettes. Les cadres libéraux recevaient un hôte de marque hier en la personne de Me Abdoulaye Wade. Plusieurs sujets ont été abordés par le patron du Pds qui révèle que le gouvernement a proposé de donner son nom à l’Aéroport international Blaise Diagne qu’il a refusé, simplement parce qu’il est le père de cette infrastructure et que c’est lui qui a décidé de lui donner le nom de Blaise Diagne. Il en a profité pour s’indigner du fait que ce sont ses projets que le gouvernement est en train de réaliser.

A ce titre, il promet de publier son projet «Cité des affaires» que l’actuel régime veut matérialiser sur le site de l’aéroport Léopold Sédar Senghor, «sans avoir l’honnêteté de reconnaître qu’il en est le géniteur». Visiblement amer contre le régime, il rapporte que le pouvoir lui a restitué ses deux maisons, mais qu’il n’a rien demandé. «S’ils veulent négocier, il n’ont qu’à d’abord rendre ce qu’ils ont pris. Moi, je n’ai rien demandé», a martelé le chantre du Sopi.

Dans sa verve habituelle, le secrétaire général national du Pds indique que n’eut été l’implosion de la coalition Manko Taxawu Sénégal, Macky Sall aurait été contraint à la cohabitation. «Si Khalifa Sall n’avait pas écouté ceux qu’il ne devait pas écouter, c’en serait terminé pour Macky Sall», regrette-t-il avant d’appeler à une forte coalition pour bouter «ce régime minoritaire hors du pouvoir». A propos, par ailleurs, d’un éventuel plan B du Pds à la prochaine présidentielle, Me Wade se veut catégorique : « Il n’y a pas de plan B au Pds. Karim Wade sera notre candidat et il sera là bientôt».

A propos de la Fncl, il a dressé une nouvelle feuille de route pour que les cadres assument leurs rôles et il promet de la réorganiser pour qu’elle soit plus efficace.

Laisser un commentaire

Top