ici c'est
Accueil > politique > Barth annonce un congrès du Ps et dit non au dialogue

Barth annonce un congrès du Ps et dit non au dialogue

FLASHACTU.INFO-En ce qui concerne le Parti Socialiste (Ps), le maire de Mermoz-Sacré-Coeur renseigne que le 9 décembre prochain, ils vont organiser un congrès extraordinaire à Kaolack afin de désigner Khalifa Sall comme leur  secrétaire général par intérim. Ce congrès permettra, dit-il, de lancer la vente de cartes du PS. Barthélémy Dias souligne que le secrétariat national à la vie politique a déjà pris ses dispositions afin que tout ce qui sera retenu à travers ce congrès soit signifié au ministère de l’Intérieur pour certification. Dias-fils informe également qu’il y aura en fin 2018 un congrès d’investiture pour faire de Khalifa Sall leur candidat à la présidentielle de 2019. Il n’a pas manqué de préciser qu’il rendra visite une deuxième fois au Président Abdoulaye Wade afin de discuter des stratégies pour unifier l’opposition. Il s’agira de voir « comment empêcher à Macky Sall de choisir ses candidats à la présidentielle de 2019 comme il avait réussi à choisir ses électeurs lors des dernières élections législatives ».

C’est sur sa page facebook que le maire de Mermoz Sacré-Coeur a apporté des réponses à l’appel au dialogue lancé par le khalif général des mourides par l’intermédiaire de Serigne Bass Abdou Khadre lors du Magal de Touba. Selon Barthélémy Dias, les camarades du maire de Dakar Khalifa Sall ont toujours été partisans du dialogue et se félicitent de l’appel de Serigne Sidi Makhtar Mbacké. Seulement, il y a anguille sous roche, car à en croire Dias-fils, le dialogue doit être sincère et basé sur des rapports de confiance. Ce qui n’est pas le cas, dit-il, avec le Président Macky Sall qui, en dépit des nombreux appels des chefs religieux et du clergé pour apaiser le climat politique, est resté sourd face à leurs appels. Poursuivant, le maire socialiste considère que tous les hommes qui oeuvrent pour le développement du Sénégal doivent avoir la possibilité de briguer le suffrage des Sénégalais. Ce qui n’est pas possible avec le chef de l’Etat qui emprisonne d’honnêtes citoyens dans le seul but d’avoir un second mandat. Toutes choses qui lui font dire qu’ils ne peuvent pas dialoguer avec un Président de cet acabit.

Laisser un commentaire

Top