ici c'est
Accueil > politique > AFFAIRE KHALIFA SALL-C’est un complot politique pour écarter un adversaire et c’est la même chose Karim Wade

AFFAIRE KHALIFA SALL-C’est un complot politique pour écarter un adversaire et c’est la même chose Karim Wade

FLASHACTU.INFO-Idrissa SECK président du conseil départemental de Thiès et patron de Rewmi a rendu hier une visite de courtoisie au Khalife général des Tidjanes, dans le cadre des préparatifs de la célébration du maouloud. En marge de cette visite, il s’est prononcé sur la levée de l’immunité parlementaire de Khalifa Sall. il a déclaré à ce sujet, qu’«on ne peut déshabiller quelqu’un qu’on n’a pas habillé au préalable »

En marge de la visite qu’il a rendue hier au Khalif Général des Tidjanes, Idrissa Seck, patron de Rewmi, s’est prononcé sur la levée de l’immunité parlementaire du Maire de Dakar Khalifa Sall. « On ne peut lever quelque chose qu’on n’a pas établi. En clair, on ne peut déshabiller quelqu’un sans l’avoir habillé au préalable», a-t-il déclaré. De l’avis d’Idrissa Seck, lever l’immunité parlementaire, c’est obtenir l’autorisation de l’Assemblée Nationale pour poursuivre ou détenir un député. De ce point de vue dit-il, on ne sollicite cette levée d’immunité parlementaire que pour quelqu’un qui est en liberté et que l’Etat a envie de poursuivre ou de détenir. «On ne peut le poursuivre, le détenir, nier cette immunité parlementaire et venir la lever. Les députés qui ont pris cette décision portent une lourde responsabilité devant l’histoire du Sénégal. C’est d’ailleurs la première fois, que de façon systématique l’Etat organise, manipule la justice dans le seul but d’écarter de la compétition électorale, des adversaires potentiels. Cela aucun de ses prédécesseurs ne l’a fait ».

Pour Idrissa Seck, il s’agit d’un complot politique pour écarter un adversaire et c’est la même chose qui s’est passé avec Karim Wade. Comment comprendre qu’il soit forcé à l’exil après avoir bénéficié d’une grâce ? s’est-il interrogé. A l’en croire, la constitution organise l’immunité parlementaire disant qu’il ne peut en aucune circonstance être poursuivi, détenu sans l’autorisation de l’Assemblée Nationale. Et avant de demander la levée de cette immunité, il fallait suspendre les poursuites jusqu’à obtenir l’autorisation de l’Assemblée Nationale. «C’est une simple question de bon sens et ce qui s’est passé devrait révolter l’ensemble du peuple sénégalais et l’ensemble de ceux qui sont épris de droit et de respect de la règle de droit » a déclaré Idrissa Seck avant d’alerter que le non-respect de la loi constitue le plus grand danger pour un pays. Idrissa Seck était à Tivaouane, dans le cadre de sa traditionnelle visite de courtoisie au Khalife Général des Tidjane, dans le cadre des préparatifs du Maouloud, qui célèbre la naissance du Prophète Mohamed (PSL)

SERIGNE MBAYE SY MANSOUR : «ETRE KHALIFE, C’EST ETRE A UN PAS DE LA TOMBE»

De l’avis d’Idrissa Seck, il s’est agi de présenter des voeux sincères au Khalife, à la famille d’El Hadji Malick Sy et à toute la Umma Islamique, à l’occasion de la célébration de la naissance du Prophète (PSL). « Nous avons également sollicité les prières du Khalif, pour la paix et la prospérité au Sénégal, en Afrique et dans le monde », a-t-il souligné. Serigne Mbaye Sy Mansour a affirmé que le titre de Khalife lui est attribué et certains l’ont même félicité. Mais à l’en croire, c’est irrationnel de féliciter quelqu’un dans ces conditions car « être Khalife, c’est être à un pas de la tombe ». Selon lui, il reste un talibé. Il a salué la démarche d’Idrissa Seck et affirmé que le Gamou est un événement universel.

S’adressant particulièrement à Idrissa Seck, il a déclaré : «Vous faites partie intégrante de la famille et l’origine est même antérieure à votre naissance. Donc vous êtes chez vous, d’autant plus que vous n’avez jamais failli à vos devoirs à l’endroit de la famille d’El Hadji Malick Sy ». De l’avis du Khalife Général des Tidjane, Idrissa Seck est un fils du pays, qui aime le pays et qui cherche légitimement à conquérir le pouvoir parce qu’il a l’ambition de le servir. Selon lui, tous ceux qui se sont succédé à la tête du pays avaient la même ambition avant d’atteindre leur objectif. «Que Dieu vous accorde ce que vous cherchez » a déclaré Serigne Mbaye Sy Mansour avant d’offrir en exemple Yankhoba Diattara pour sa fidélité légendaire à Idrissa Seck

Laisser un commentaire

Top