ici c'est
Accueil > societe > TRAFIC DE VISA-Souche envoie l’animateur Lamaï Sène et Cie à Rebeuss

TRAFIC DE VISA-Souche envoie l’animateur Lamaï Sène et Cie à Rebeuss

FLASHACTU.INFO-Arrêtés depuis le 30 novembre dernier pour avoir imité la signature de Mbagnick Diop dit ‘’Souche’’ et confectionné un cachet pour l’obtention de visas pour le concert de Youssou Ndour à Bercy, l’animateur Ismaïla Sène de Rewmi Fm et Cie ont comparu, hier, devant le tribunal des flagrants délits de Dakar. Ils encourent des peines allant du sursis à 2 ans dont 6 mois de prison.

 

Les prolongations du concert de Youssou Ndour à Bercy (Paris) du 18 novembre dernier se sont jouées, hier, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Et ce n’est pas le patron du Super Etoile qui a été au-devant de la scène, mais plutôt Pape Mbagnick Diop dit ‘’Souche’’, propriétaire de l’organe de presse Rewmi Fm et président directeur général (Pdg) du groupe Promo Consulting. Ce, pour avoir déclenché la machine judiciaire contre son ex-employé Mamadou Moustapha Mbacké et Amy Sadio qui, elle, est inconnue de ses services. Ils ne sont pas les seuls, puisque l’animateur à Rewmi Fm, Ismaïla Sène dit ‘’Lamaï’’, le membre du groupe de rap X-Press Ibrahima Dieng ainsi que l’artiste-rappeur Mamadou Lamine Guèye dit ‘’Nomile’’ sont acteurs de cette affaire. Placés sous mandat de dépôt depuis le 30 novembre dernier, ils vont être fixés sur leur sort, ce lundi.

Selon le plaignant, à la date du 7 novembre, il a reçu, depuis la France, un appel téléphonique de Fabienne Bourdie, adjointe du consul de France basé au Sénégal, suite à une demande de visas formulée par l’organe de presse Rewmi Fm. Et ceci sur la base d’un ensemble de dossiers qui a été déposé à la date du 3 novembre au niveau de l’ambassade. La dame lui a déclaré que ces demandes de visa ont été effectuées au profit de Moustapha Samb et Amy Sadio. ‘’Je ne connais pas Amy Sadio, mais Mamadou Moustapha Samb est un communicateur traditionnel et il a été licencié depuis 2 ans pour manque d’assiduité dans l’exercice de ses fonctions à Rewmi Fm’’, a fait savoir Mbagnick Diop à l’enquête, avant de se désister de sa constitution de partie civile dans cette affaire. Toutefois, mentionne-t-il, ‘’au regard des documents fournis, les mis en cause ont imité ma signature et confectionné un cachet pour commettre leur forfait’’.

Affaire alambiquée

Face au juge, Mamadou Moustapha Samb a nié les faits. Se présentant comme un journaliste à Rewmi Fm, spécialisé en culture depuis 2013, il a expliqué avoir participé au concert de Waly Seck à Bercy et de Pape Diouf au Zénith de Paris, en 2016. Sur ce, il s’est rendu au niveau de l’ambassade pour demander un visa en vue de couvrir le concert de Youssou Ndour au nom de Rewmi Fm. ‘’Pour ce faire, je m’en suis ouvert à Lamaï Sène qui m’a demandé de lui remettre les ordres de mission de mes précédentes couvertures du concert de Bercy, ainsi que mon attestation de travail, l’assurance voyage, la réservation d’hôtel et mon certificat de mariage’’, énumère-t-il. Avec ces documents, dit le sieur Samb, ‘’il m’a assuré de tout faire pour que je puisse effectuer le déplacement et couvrir l’évènement. Quelques jours plus tard, il m’a remis lesdits documents que j’ai déposés à l’ambassade de France, après avoir pris un rendez-vous. En contrepartie, je lui ai remis 10 mille francs Cfa’’.

Néanmoins, il a précisé qu’à ce moment, il ne faisait plus partie du personnel de ce service, suite à une panne technique. ‘’Cependant, le directeur de l’organe de presse m’avait promis de me reprendre dans son effectif. C’est la raison pour laquelle j’ai jugé nécessaire de participer au concert sur proposition de Sène. C’est lui l’auteur des faux documents’’, a-t-il avancé. ‘’C’est faux !!!’’, lui a rétorqué Lamaï Sène, qui accuse la collaboratrice de Souche, Amsita Ndoye. A l’en croire, c’est cette dernière qui a établi les documents délictuels. ‘’Elle m’a approché afin que je la mette en rapport avec deux individus désirant émigrer à destination de l’Europe. C’est ainsi que je m’en suis ouvert au nommé Brahim, rappeur du groupe X-Press, lequel s’est chargé de récupérer le passeport d’Amy Sadio qui avait marqué son accord. Dès réception de ce document, je l’ai remis à Amsita Ndoye qui a pris le soin de le photocopier. En contrepartie, elle avait réclamé 3,5 millions de francs Cfa pour l’obtention du visa’’.

Ismaïla Sène, le point focal de cette affaire

Relaxée au cours de l’enquête, l’ancienne directrice exécutive du groupe et coordonnatrice de toutes les activités qu’organise Mbagnick Diop a affirmé que les déclarations d’Ismaïla Sène sont fausses. ‘’Je n’ai jamais demandé une somme d’argent et je n’ai pas géré les voyages pour le concert de Youssou Ndour. Je ne l’ai fait que pour l’African Leadership Awards à Paris’’, jure-t-elle.

Pour sa part, Ibrahima Dieng de X-Press a soutenu que, sur insistance de l’animateur, il lui a remis le passeport d’Amy Sadio pour l’aider. Nomila, lui, a affirmé avoir mis en rapport Amy Sadio avec Ibrahima Dieng. ‘’Il m’avait dit que Lamaï avait besoin de candidats au voyage pour la France moyennant 3 millions de francs Cfa’’, a-t-il argué. Amy n’a pas cherché à nier l’évidence. Mais, souligne-t-elle, ‘’je n’ai jamais su qu’il m’avait attribué la qualité d’animatrice sur les documents’’.

Soutenant qu’Ismaïla Sène est le point focal de ce dossier, le parquet a requis 2 ans dont 6 mois contre lui. Aussi, a-t-il demandé 6 mois avec sursis pour Amy Sadio, 2 mois ferme à l’encontre des sieurs Dieng et Guèye et 1 mois de prison contre Mamadou Moustapha Dieng. Conseil de Lamaï Sène, Me Abdoulaye Djigo a laissé entendre que son client est ‘’l’agneau du sacrifice’’. Ainsi, il a sollicité le renvoi des fins de la poursuite sans peine ni dépens, à titre principal, et, à titre subsidiaire, une peine assortie de sursis. Les avocats des autres prévenus ont tous plaidé la relaxe ou une application bienveillante de la loi pénale. Car, accusent-ils, l’animateur Lamaï Sène est l’auteur des faits et que ‘’ses déclarations faites devant les enquêteurs et à la barre ne sont que des contrevérités’’. Mieux, que ses acolytes ignoraient le faux.

Laisser un commentaire

Top